CPAS de Schaerbeek : des retards de paiement qui peuvent avoir de fâcheuses conséquences

CPAS de Schaerbeek : des retards de paiement qui peuvent avoir de fâcheuses conséquences
CPAS de Schaerbeek : des retards de paiement qui peuvent avoir de fâcheuses conséquences - © Tous droits réservés

On le savait, depuis le début de l’année, des problèmes conjugués d’informatique et d’absentéisme au sein du CPAS de Schaerbeek affectent le paiement des allocations. Une situation qui peut mettre certains bénéficiaires dans l’impossibilité de payer à temps leur loyer, ce qui n’est évidemment pas du goût des propriétaires.

 

Une jeune allocataire schaerbeekoise en a fait la triste expérience. Faute de pouvoir payer régulièrement son loyer, la jeune femme doit quitter son logement.

Pendant quatre mois, elle n’a pas touché ses allocations du CPAS et n’a donc pas pu payer son loyer. En fin de bail, son propriétaire n’a pas souhaité le renouveler, une réaction qu’elle dit comprendre :

" Par le passé je n’avais j’aimais eu de problème avec mon propriétaire, mon loyer était toujours payé en temps et en heure, mais pour un propriétaire, quatre mois s’en être payé c’est long…"

Se reloger est aussi très compliqué

Aujourd’hui, la jeune femme cherche activement un nouveau logement mais cela aussi s’avère très compliqué :

"Je suis toujours au CPAS, et les bailleurs exigent parfois les preuves de paiement des trois derniers loyers. Ce n’est pas facile de leur expliquer que l’on paie plusieurs mois d’un coup et avec retard. "

Comment faire pour ne pas en arriver là ?

Sophie Querton, la présidente du CPAS de Schaerbeek, conseille aux allocataires de mettre en contact propriétaires et assistants sociaux : "Pour que le CPAS puisse rassurer les propriétaires, pour éventuellement débloquer des aides urgentes et prendre en charge certains arriérés de paiements sous forme d’aides remboursables…"

Le retard se résorbe petit à petit

Mais de l’aveu même de la présidente, la situation reste compliquée au sein du CPAS, avec un taux d’absentéisme toujours très important. Malgré tout, selon elle, les retards de paiement des allocations se résorbent petit à petit.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK