Coronavirus: les huissiers vont lever le pied

Avec l'épidémie de coronavirus, les huissiers de justice vont se montrer plus souples pour ceux qui ont des difficultés financières notamment
Avec l'épidémie de coronavirus, les huissiers de justice vont se montrer plus souples pour ceux qui ont des difficultés financières notamment - © JACQUES DEMARTHON - AFP

Les huissiers de justice sont encouragés à faire preuve de souplesse et de compréhension en cette période d'épidémie de coronavirus-covid 19. Ils vont recevoir l'ordre de suspendre les procédures d'exécution et d'accorder des plans d'apurement nettement allégés, annonce le président de l'Union francophone des huissiers de Justice, Quentin Debray, dans un courrier à destination des membres de l'UFHJ.

" Non seulement il y a des sociétés qui sont en train de fermer, notamment dans l’événementiel. Mais aussi toute une série d’indépendants qui ne vont plus pouvoir aller travailler dans des sociétés pour lesquelles ils prestaient. Sans oublier bien sûr tous les travailleurs qui vont être mis en chômage technique et qui risquent aussi de se retrouver en difficulté financière. C’est donc vraiment l’ensemble des personnes auxquelles nous sommes habituellement confrontées qui se retrouvent touchées. Du coup, les plans d’apurement vont être assouplis au profit de tous et de tout ceux qui en ont besoin "

Saisies et expulsions concernées

A propos des saisies à réaliser chez des personnes ou des entreprises en défaut de paiement ? Sauf urgence particulière, "il est hautement souhaitable que les tournées soient purement et simplement reportées", souligne encore L'UFHJ. Quant aux expulsions, "elles pourraient être reportées dans les limites du possible au-delà du 3 avril, avec l'accord de la partie requérante et en concertation avec les services de police et communaux", précise l'Union.

Au vu de l'épidémie de coronavirus, l'Etat a déjà décidé de reporter les paiements de la TVA, ONSS ou encore des charges d'indépendants. "La Région wallonne aussi a donné l’exemple dès vendredi dernier. Elle a demandé de lever le pied et donc de suspendre toute mesure d’exécution de dettes à récupérer, que ce soit à l'encontre des citoyens ou des entreprises. C’est vraiment dans l’intérêt de tout le monde que les huissiers lèvent le pied en ce moment pour pouvoir arriver plus tard à une situation où chacun sera à même de pouvoir respecter ses obligations", précise encore Quentin Debray. 

A noter qu'il est aussi recommandé désormais aux huissiers de ne serrer aucune main et de ne pas prêter son bic pour signer les documents.

Retrouvez l'ensemble des informations relatives à l'épidémie de coronavirus-covid 19 dans notre dossier spécial ici.