Coronavirus: le roi Philippe en visite au Beursschouwburg à Bruxelles en soutien au secteur culturel

Le roi Philippe s'est rendu mardi au théâtre néerlandophone Beursschouwburg, en plein coeur de Bruxelles, afin d'apporter son soutien au secteur culturel, durement touché par la crise du coronavirus. Durant cette période troublée, l'institution artistique s'est notamment réinventée en centre d'accueil de jour pour les personnes sans abri.

L'horizon enjoué des représentations théâtrales est encore incertain et les collaborateurs du Beursschouwburg vivent dans le doute quant à une éventuelle reprise depuis un an. Mais si les salles sont désespérément vides de spectateurs, le personnel ne s'est pas croisé les bras pour autant.

Dans un studio réaménagé, le Roi a découvert l'envers des débats retransmis en direct autour de la question "Are we there yet?" ("Sommes-nous déjà arrivés?").

Le souverain a ensuite pris place dans une salle désertée pour une table ronde avec des représentants des organisations Hobo et Globe Aroma, deux ASBL qui ont pu bénéficier des locaux du Beursschouwburg pour monter un nouveau centre d'accueil dédié aux sans-abri. Une manière pour l'institution culturelle de remplir autrement sa fonction publique et de lien. Les personnes accueillies ont ainsi pu profiter de vêtements et de repas chauds dans des espaces calmes et bien ventilés, avec en prime un accès à internet.

Le centre culturel revient également à ses premières amours artistiques, pas encore en présentiel mais au fil d'une balade sonore baptisée "Beurs on the Go" pour s'aérer le corps et l'esprit en redécouvrant les rues de la capitale.

Le roi Philippe a pu goûter brièvement à cette promenade dans les pas des musiciens bruxellois, inspirés au gré des pavés et coins de verdure cachés de la ville. C'était au temps où Bruxelles brussellait...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK