Coronavirus: inauguration d'un détecteur de fièvre et de masque à la maison communale de Molenbeek

Coronavirus: inauguration d'un détecteur de fièvre et de masque à la maison communale de Molenbeek
Coronavirus: inauguration d'un détecteur de fièvre et de masque à la maison communale de Molenbeek - © OPHELIE DELAROUZEE - BELGA

Un dispositif de détection de fièvre et de port de masque a été installé mardi à l'entrée de la maison communale de Molenbeek-Saint-Jean. Il s'agit de la première commune bruxelloise à bénéficier d'un tel équipement.

Dénommé Totem, cet appareil équipé d'une caméra thermique et d'un système de reconnaissance faciale indique aux arrivants leurs températures corporelles en moins d'une seconde. S'ils sont fiévreux ou en l'absence de masque, un message d'avertissement est émis. Le dispositif est de plus associé à un distributeur automatique de gel hydroalcoolique.

Totem a été mis gratuitement à disposition de la commune par la société Smart-Vyzion, active principalement dans le contrôle d'accès et la téléphonie pour les entreprises. Il vise à prévenir une propagation du virus dans la maison communale de Molenbeek-Saint-Jean.

D'autres communes belges ont déjà passé commande. Braine-l'Alleud sera équipée du dispositif dès ce mercredi. En 6 semaines, une centaine d'appareils ont été installés dans des entreprises privés en Belgique.

"Le distributeur de gel a une réserve de 10 litres, qui permet 4 à 5.000 passages", explique Christophe de Mahieu, co-administrateur de la société avec Azdine Hmam. "Le système de reconnaissance faciale est détourné pour vérifier le port du masque, ce qui existe dans de nombreux pays. On peut le joindre à l'ouverture d'une porte automatique, qui ne s'ouvre pas si la personne a de la fièvre. On peut définir si le masque est obligatoire ou conseillé".

La bourgmestre Catherine Moureaux apprécie ce geste d'une valeur de plusieurs milliers d'euros, surtout qu'elle estime lourd à porter pour le budget communal l'investissement propre de la commune contre le virus qui se chiffre déjà selon elle à plusieurs centaines de milliers d'euros. "On protège à la fois nos citoyens et notre personnel en mettant toutes les chances de notre côté pour diminuer la propagation du virus", souligne-t-elle en parlant de Totem. "On a été 3e, 4e et 5e commune la plus touchée de Bruxelles, ce qui est en fait pas mal puisqu'on est une des communes parmi les plus denses, les plus mixtes et les plus pauvres. C'était un défi pour nous de ne pas être premier dans ce mauvais classement, mais cela signifie aussi que des centaines de Molenbeekois ont été touchés".

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK