Classes maternelles: 1/3 des petits Bruxellois ne sont pas scolarisés près de chez eux

En maternelles, 1/3 des petits bruxellois ne sont pas scolarisés près de chez eux (illustration).
En maternelles, 1/3 des petits bruxellois ne sont pas scolarisés près de chez eux (illustration). - © Belga

90% des enfants bruxellois vont à l'école maternelle, c’est beaucoup plus que prévu… On croyait jusqu'ici qu'ils étaient beaucoup moins nombreux à suivre les cours en maternelle. Ce chiffre ressort de la dernière analyse de l'Institut bruxellois de statistiques.

1/3 des enfants ne sont pas scolarisés dans leur quartier

Et puis, autre surprise : seulement 2/3 des enfants bruxellois du maternel sont scolarisés à proximité de leur domicile. Cela veut donc dire qu’un tiers des enfants de 3 à 6 ans vont à l'école en dehors de leur quartier ou d'un quartier limitrophe.

On estime actuellement que près de 20 000 petits Bruxellois doivent réaliser de longs déplacements pour se rendre à l'école.

Pourquoi ?

Souvent parce qu'il n'y a pas assez de classes de maternelle près de chez eux. "Cela veut dire à ce moment-là un déplacement qui n’est plus possible à pied et qui nécessite alors une voiture ou un transport en commun, explique Morgane Van Laethem, de l'IBSA (l'Institut bruxellois de statistiques). Pour des enfants de cet âge-là, qui n’ont aucune autonomie, cela implique des problématiques spécifiques pour les parents."

Certains quartiers seraient-ils mieux pourvus que d'autres ?

Dans les communes du sud-est de Bruxelles (à savoir les deux Woluwe, Auderghem et Watermael), les enfants peuvent quasiment tous trouver une classe maternelle dans leur quartier. A l'ouest ou au nord de Bruxelles, là c'est très différent. Il n'y a parfois qu'une place pour 3 ou 4 enfants. Avec une sorte de record à Schaerbeek. "Par exemple, le quartier de la gare de Schaerbeek pour lequel il y avait une place pour 14 enfants. Cela engendre un déficit de places très important. Malgré tout, précise Morgane Van Laethem, on doit garder en tête que la moyenne régionale est plutôt bonne : on a un peu plus d’une place par enfant, ce qui est positif."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK