Circuler à vélo dans certains parcs bruxellois est interdit

Circuler à vélo dans certains parcs bruxellois est interdit
2 images
Circuler à vélo dans certains parcs bruxellois est interdit - © Maxime Paquay - RTBF

Peu de cyclistes le savent, mais rouler à vélo dans certains parcs communaux à Bruxelles est interdit. Cette interdiction ne s’applique pas au parc du Cinquantenaire ou au Bois de la Cambre, par exemple, car il s’agit d’espaces gérés par la Région bruxelloise.

Dans les parcs communaux comme le parc Royal et le parc Josaphat, les cyclistes qui sont surpris en train d’y rouler sont passibles d’une amende de 50 euros.

Pourtant, pédaler dans le parc Royal est agréable. C’est aussi une bonne alternative aux pavés de la Place Royale "qui casse les vélos". C’est aussi un "beau raccourci". Les cyclistes font néanmoins part de leur étonnement lorsqu’ils apprennent cette interdiction.

Une réglementation qui manque de transparence

Le GRACQ, Groupe de Recherche et d'Action des Cyclistes au Quotidien, demande une uniformisation des règles pour que les cyclistes puissent s'y retrouver.

Florine Couignet, la responsable politique bruxelloise au GRACQ, souhaiterait que "les parcs soient au moins ouverts aux cyclistes, du moins le Parc Royal". Mais, elle pointe aussi les différentes réglementations relatives à cette pratique dans les parcs bruxellois : "Ce sont les parcs qui sont gérés par les communes et cela varie d’une commune à l’autre. C’est très difficile pour les cyclistes qui souhaitent circuler dans Bruxelles de savoir si les parcs sont accessibles ou pas. Ils doivent à chaque fois prendre connaissance du règlement à l’entrée de chaque parc. Ils ne le font probablement pas … peut-être parce que les règlements ne sont pas toujours très lisibles à l’entrée de chaque parc."

"Rien qu’autoriser à circuler à l’heure du repas serait déjà un net progrès. La question se pose, il ne faut pas que les cyclistes puissent circuler au détriment de la sécurité des piétons. Traverser le parc royal à vélo peut amener à une amende… C’est déjà arrivé… On a déjà été contacté par des cyclistes qui avaient été verbalisés et qui étaient très étonnés. Ils n’étaient pas au courant de cette interdiction. Pour eux, c’était un trajet quotidien. Et, un jour ils sont tombés sur un policier un peu zélé qui les a verbalisés."

Une lueur d’espoir pour les cyclistes ?

La Ville de Bruxelles manifeste néanmoins la volonté de rendre le parc Royal accessible aux cyclistes. En octobre 2013, le collège communal avait d’ailleurs voté en ce sens. Mais le dossier n’a pas avancé depuis.

À Schaerbeek, l’échevin de la Mobilité, Denis Grimberghs est intransigeant : "Un vélo qui traverse le parc Josaphat est en infraction et le cycliste est verbalisé".

Les verbalisés se manifestent en se demandant pourquoi cette pratique n’est pas autorisée. La principale inquiétude des pouvoirs publics réside dans la cohabitation entre les piétons et les cyclistes. Pour le moment, il n’est pas envisagé de donner accès aux cyclistes dans le parc Josaphat, car cela nécessiterait un balisage clair et, surtout, des cyclistes qui roulent à une allure modérée.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK