Centre d'accueil pour migrants à Haren: l'immeuble n'ouvrira pas avant une quinzaine de jours

Le bâtiment est mis à la disposition des bénévoles qui encadrent les migrants depuis de longs mois.
Le bâtiment est mis à la disposition des bénévoles qui encadrent les migrants depuis de longs mois. - © AFP

L'hiver approche et l'hébergement des 300 à 400 réfugiés et migrants du parc Maximilien repose toujours au quotidien sur des collectifs de bénévoles. Une solution structurelle existe cependant. Il s'agit d'un immeuble de bureaux désaffectés à Haren, déjà utilisé l'an dernier dans le cadre du plan hivernal.

La Ville de Bruxelles le met à disposition de la plateforme citoyenne "Refugees Welcome" et des ONG depuis le 1er novembre. Mais l'ouverture n'est pas pour tout de suite.

"Notre volonté est de pouvoir l’ouvrir le 15 ou le 16 novembre, explique Medhi Kassou, porte-parole de la plateforme "Refugees Welcome", pour – d’abord – pouvoir vérifier dans quelle mesure le plan Hiver pourra absorber tous les résidents du parc Maximilien. Nous ne voulons pas nous substituer au plan fédéral Hiver. Pour l’instant, en ce qui concerne la literie, le premier matériel d’urgence est déjà disponible. Nous attendons une confirmation pour d’autres éléments, comme les sanitaires et les transports. Mais tout est en bonne voie."

Le nouveau bâtiment et le plan Hiver pour les sans-abris devraient en tout cas permettre aux bénévoles actuellement fort mobilisés de souffler un peu.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK