Catherine Moureaux regrette le départ de Delhaize, "un monument industriel de Molenbeek" présent depuis 1883

Catherine Moureaux regrette le départ de Delhaize, "un monument industriel de Molenbeek" présent depuis 1883
Catherine Moureaux regrette le départ de Delhaize, "un monument industriel de Molenbeek" présent depuis 1883 - © Tous droits réservés

Tout en disant comprendre les raisons d'organisation qui le motivent, la bourgmestre de Molenbeek Catherine Moureaux a regretté lundi le déménagement des services de support de Delhaize, présents dans la commune depuis la fin du 19ème siècle. Elle a par ailleurs affirmé son souhait de voir maintenue à cet endroit une mixité de fonctions, entre le logement et l'économie, portée par le petit commerce et les grandes entreprises.

Delhaize a annoncé lundi son intention de relocaliser ses services de support dans les bâtiments actuellement occupés par De Persgroep à Kobbegem (Asse), à côté des centres de distribution de l'enseigne au lion à Zellik (Asse).Le déménagement est prévu au premier semestre 2020. Le groupe de distribution compte vendre son site de la rue Osseghem à Molenbeek-Saint-Jean. "Je regrette infiniment le départ de Delhaize, un monument industriel et historique de Molenbeek-Saint-Jean, où il était installé depuis 1883", a commenté la bourgmestre de la commune bruxelloise à la suite de cette annonce. Catherine Moureaux a toutefois déclaré comprendre les raisons de rationalisation d'organisation qui motivent ce déménagement.

L'avenir du site, de 37.000 m², n'est pas encore connu mais la responsable a affirmé son souhait de voir maintenue dans la commune "une mixité de fonctions, entre le logement et l'économie, portée par le petit commerce et les grandes entreprises". Par ailleurs, la bourgmestre s'est dite soulagée que le supermarché Karreveld, appartenant à l'enseigne au lion et voisin du site, ne soit pas concerné par ce déménagement.

Schepmans, plus critique

La députée fédérale et ancienne bourgmestre de Molenbeek Françoise Schepmans (MR) a imputé au "manque de pro-activité" du gouvernement bruxellois l'annonce du départ de Delhaize de la commune.

"C'est un nouveau coup dur pour l'économie bruxelloise", a-t-elle commenté lundi, pointant le "manque de pro-activité" du gouvernement bruxellois pour trouver des alternatives à une délocalisation de Bruxelles. "Cela fait plusieurs années que Bruxelles Entreprise Commerce et Industrie (BECI) tire la sonnette d'alarme dans ses sondages réguliers de ses membres, la question de la mobilité trône en tête des préoccupations des employeurs, suivie de la nécessaire simplification administrative et même de la diminution de la fiscalité communale et régionale", souligne-t-elle dans un communiqué.

"La vision 'dogmatique' de la mobilité provoque une méfiance de plus en plus accrue des directeurs d'entreprises à l'égard de Bruxelles. C'est aujourd'hui à une entreprise, installée depuis plus de 130 ans à Molenbeek-Saint-Jean, d'annoncer son départ de la Région pour regrouper ses services dans les bâtiments actuellement occupés par De Persgroep à Kobbegem (Asse), à côté des centres de distribution de l'enseigne au lion à Zellik (Asse)", déplore encore l'ancienne bourgmestre de Molenbeek.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK