Bruxelles: une partie du piétonnier sera temporairement rouverte à la circulation pour cause de travaux

C'est la partie du piétonnier située entre la place Fontainas et la rue des teinturiers qui sera rendue  à nouveau accessible aux automobilistes pour quelques semaines.
C'est la partie du piétonnier située entre la place Fontainas et la rue des teinturiers qui sera rendue à nouveau accessible aux automobilistes pour quelques semaines. - © Tous droits réservés

Une partie du piétonnier du centre de Bruxelles va rouvrir temporairement à la circulation pour les quatre semaines du mois d’août, l’objectif est de désengorger le quartier pendant la nouvelle phase des travaux.

 

C’est la partie du piétonnier située entre la place Fontainas et la rue des teinturiers qui sera rendue pour quelques semaines à nouveau accessible aux automobilistes. Cette portion en bout de piétonnier est déjà empruntée actuellement par les bus 84 et 95. La décision a été prise par le collège de la ville de Bruxelles. C’est la seule solution qui a été trouvée pour éviter que le quartier ne soit bloqué pendant ce mois d’été, avec une circulation déportée trop loin.

 

Une décision qui en inquiète plus d’uns. C’est le cas de l’ASBL néerlandophone Bruksel, qui organise des visites critiques sur l’aménagement du centre-ville. Benjamin Tollet un des guides de L’ASBL, craint que cette réouverture n'endommage le revêtement du piétonnier, comme cela a déjà été le cas pour celui de la  place de Brouckère :

"De trous pourraient apparaitre, comme cela a été le cas place de Brouckère ", explique le guide, "sur ce tronçon, les pierres  bleues sont défoncées après seulement une année d’utilisation. Ce revêtement n’est pas fait pour supporter le passage de beaucoup de voitures."

 

Les travaux devraient commencer dans les premiers jours du mois d’août, leur durée est estimée à quatre semaines.

 

 

 

 

Archives : Journal télévisé 08/09/2018

L'aménagement du piétonnier à Bruxelles a déjà fait l'objet de nombreuses critiques. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK