Bruxelles: perturbations dans des crèches, maisons de repos et hôpitaux publics ce jeudi

Parmi les services publics perturbés ce jeudi, les hôpitaux publics bruxellois, dont l'hôpital Saint-Pierre
2 images
Parmi les services publics perturbés ce jeudi, les hôpitaux publics bruxellois, dont l'hôpital Saint-Pierre - © PAUL-HENRI VERLOOY - BELGA

Des services publics perturbés ce jeudi en Région bruxelloise. Les travailleurs qui dépendent des 19 communes et CPAS, ainsi que ceux des hôpitaux publics bruxellois sont en grève. En tout, quelque 40 000 agents sont potentiellement concernés. Alors, sur le terrain, qu'est-ce qui sera fermé ?

Certaines crèches fermées, des hôpitaux au ralenti

L'action concerne notamment les crèches ou encore les garderies d'écoles qui dépendent des communes. Certaines seront fermées. D'autres assureront bien l'accueil des enfants, mais leur département administratif ne fonctionnera pas. D'autres, enfin, fonctionneront normalement. Cela dépendra au cas par cas du nombre de grévistes parmi le personnel. 

Et puis, au niveau des soins de santé, le mouvement touchera les maisons de repos des CPAS et les hôpitaux publics, c'est à dire Brugmann, Saint-Pierre, Etterbeek-Ixelles, Paul Brien, l'Hôpital des enfants ou encore l'Institut Jules Bordet notamment. En clair, tous les sites du pôle hospitalier IRIS.

"Dans le secteur des soins de santé, ce sera probablement une configuration comme celle qui existe le dimanche ou les jours fériés", prévient Benoît Lambotte du syndicat CSC. Les soins aux patients et aux résidents seront donc bien assurés. 

Pourquoi ce mouvement de colère ?

Depuis des mois, ces travailleurs du secteurs publics dénoncent l'écart de salaire par rapport à ceux qui font le même travail qu'eux, mais dans des communes ou CPAS en Flandre ou en Wallonie. Un écart qui va de 10 à 45%, selon les syndicats. Des syndicats qui demandent donc des actions rapides de la part du nouveau gouvernement régional. "Nous avons entamé des discussions il y a déjà plus d'un an. le ministre-président Vervoort s'était montré très optimiste un peu avant les élections régionales, tout en nous disant qu'il ne pouvait pas engager le prochain gouvernement. Depuis la fin du mois de juillet, le nouveau gouvernement est installé et nous n'avons pas encore avancé d'un millimètre sur le cahier de revendications que nous avons déposé. Ce qu'on trouve insupportable".

Une action est d'ailleurs prévue vers 10h devant le cabinet du ministre-président bruxellois Rudi Vervoort, au cours de laquelle les syndicats doivent rencontrer justement le ministre-président, ainsi que le ministre en charge de la fonction publique, Bernard Clerfayt. 

Un conseil donc: renseignez-vous dès aujourd'hui auprès de la crèche, maison de repos, hôpital ou garderie si vous ou votre enfant doit s'y rendre ce jeudi, afin de pouvoir faire face à une éventuelle fermeture. Le fonctionnement et l'accueil dans les administrations communales et CPAS des 19 communes risquent aussi d'être perturbés durant la journée.  
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK