Bruxelles: les dirigeants du club d'athlétisme l'Excelsior poussent un coup de gueule

L'Excelsior de Bruxelles, un des plus grands clubs du pays, s'entraîne au stade Roi Baudouin. Mais les athlètes ont de moins en moins souvent la possibilité de s'entraîner dans leur stade. Dernier exemple en date : depuis le concert de Beyoncé (le 31 juillet dernier), la pelouse a été abîmée, et il faut la restaurer pour le prochain match de l'Union Saint-Gilloise, puisque le club de football passe une saison au stade Roui Baudouin.

Privés de stade pendant un mois

Conséquence : pendant près d'un mois, les 600 athlètes de l'Excelsior ne peuvent plus s'entraîner au stade Roi Baudouin.

"Il y a eu le concert de Beyoncé, qui s’est terminé, vu que la pelouse avait été abîmée, et étant donné qu’un match de l’Union Saint-Gilloise se joue fin août, et que, de surcroît, les lignes de la piste doivent être repeintes pour le Mémorial Van Damme. Tout cela nous empêche d’avoir la piste pendant près d’un mois", grogne Bruno Schroeven, le directeur sportif du club.

Un stade de plus en plus occupé

Concerts, match de foot de l'Union Saint-Gilloise ou des Diables Rouges, le stade est de plus en plus occupé. Le club a même été obligé d’annuler des compétitions. Une réalité qui commence à poser problème, même si les contacts avec la Ville de Bruxelles, propriétaire du stade, restent relativement cordiaux.

"Nous devons déplorer qu’effectivement nous ne sommes pas souvent prioritaires sur le fonctionnement du stade Roi Baudouin. Je pense que, face un club comme le nôtre qui est le premier club sportif à Bruxelles et qui représente son club à travers l’Europe, la Ville de Bruxelles a intérêt à aller de l’avant avec ce club. Mais, aujourd’hui, je n’ai pas le sentiment que la ville ait vraiment envie de voir l’Excelsior émerger davantage", déplore le dirigeant.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK