Bruxelles: lancement de la campagne "400 toits" pour loger les sans-abris

Bruxelles : lancement de la campagne 400 toits
Bruxelles : lancement de la campagne 400 toits - © SISKA GREMMELPREZ - BELGA

Offrir un logement individuel à 400 sans abri d'ici fin 2020, c'est le défi que se sont lancés huit associations actives dans le domaine psycho-médico-social. Elles lancent donc un appel en direction des propriétaires, des bénévoles et des pouvoirs publics. Une récente étude dégage plusieurs pistes de solutions.

Ces 8 associations ont intitulé leur campagne 400 toits, elles veulent mettre un terme au sans-abrisme. 400, c'est le nombre estimé de personnes dormant en rue, sur un total de 2500 personnes dépourvues de logement. Pour l'instant, des dispositifs existent, comme les occupations temporaires, les partenariats avec les agences immobilières sociales et le "housing first", un système de logement accompagné au stade d'expérience-pilote.

Conteneur

Mais ces dispositifs pourraient se montrer plus performants, estiment les associations. Qui développent d'autres solutions. Muriel Allart, de l'asbl SMES B (Santé mentale exclusion sociale Belgique), estime que des solutions n’ont pas encore été utilisées à Bruxelles: "On pourrait développer le logement modulaire, par exemple sous forme de conteneur. C’est particulièrement peu coûteux et ça se fait facilement."

Concernant le housing first, les premières évaluations sont positives. Sur les 57 personnes accueillies et prises en charge, toutes sont restées dans le logement après trois ans. La formule fonctionne donc bien. La campagne 400 toits souhaite à présent la voir changer d'échelle. 400 sans-abris en moins dans les rues en 2020, ce devrait être possible, assurent les organisateurs.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK