Bruxelles: la sauvegarde de l'ancien siège de la Royale belge est assurée

Le bâtiment de la Royale belge sera conservé
4 images
Le bâtiment de la Royale belge sera conservé - © www.gov.brussels

La Région bruxelloise a entamé une procédure d'inscription sur la liste de sauvegarde pour l'ancien siège de la Royale Belge à Watermael-Boitsfort, occupé par Axa, et qui suscite l'intérêt des autorités américaines en vue d'un déménagement de leur ambassade actuellement logée le long de la Petite Ceinture dans le centre de la capitale.

Ayant eu vent de cet intérêt américain, les autorités communales de Watermael-Boitsfort n'ont pas caché leur souhait de voir cet immeuble à l'architecture remarquable conservé.

Lors de sa réunion de jeudi dernier, le gouvernement bruxellois a décidé de la procédure d'inscription sur la liste de sauvegarde comme monument de la totalité du bâtiment principal situé 25 boulevard du Souverain, et d'une partie de son parc.

L'ancien siège de la Royale Belge et son parc datent de 1965-1967.

Aux yeux du ministre-président bruxellois, Rudi Vervoort, en charge de la protection du patrimoine, ceux-ci sont "par excellence un exemple de réussite de l'architecture moderne en Belgique. Le défi consistant à créer un bâtiment novateur dans un cadre exceptionnel a été relevé à merveille par le duo d'architectes franco-belge Pierre Dufau et René Stapels".

Le parc est quant à lui le fruit du travail des architectes paysagistes Jean Delogne et Claude Rebold. L'aménagement contemporain s'est fait dans le respect du site en tentant de préserver le paysage originel de la Woluwe.

Toujours d'après Rudi Vervoort, l'édifice présente un intérêt historique, technique, scientifique, artistique et esthétique majeur pour la Région. "Cependant cette inscription permettra une certaine souplesse quant à la nécessaire adaptation du bâtiment tout en préservant ses grandes lignes architecturales que sont la rigueur des façades, la fonctionnalité et la qualité des espaces intérieurs et sa parfaite intégration dans un cadre d'exception", a précisé le ministre-président dans un communiqué diffusé lundi matin.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK