Bruxelles: la Région vous fait marcher

Bruxelles : la Région vous fait marcher
2 images
Bruxelles : la Région vous fait marcher - © Bruxelles Mobilité

"Les pieds. Disponibles 24 h / 24 h en bas de vos chevilles." C'est le slogan de la nouvelle campagne que lance ce mardi Bruxelles-Mobilité. Objectif : faire passer la part des déplacements intra-bruxellois à pied de 37% à 56%.

"On a déjà fait beaucoup pour le vélo, explique Camille Thiry, la porte-parole du Service public régional bruxellois chargé de la mobilité. A présent, il est temps de penser aux piétons". Et, pour ce faire, la campagne qui démarre ce mardi voit grand : abribus, réseaux sociaux, marquage autour de certains bancs publics (rebaptisés "zone de recharge en libre service"), rien n'est trop beau pour convaincre les Bruxelloises et les Bruxellois que, parfois, le plus simple, pour aller d'un point A à un point B, c'est encore la marche.

Ca marche ?

Bruxelles Mobilité l'affirme : "Pour les courtes distances, la marche est plus efficace". Et avance des chiffres : "60% des déplacements à Bruxelles font moins de 5 kilomètres". Pas sûr que ça convaincra tout le monde : en moyenne, les études qui se sont penchées sur la question (et les logiciels de routage genre Google maps, qui calculent la durée des trajets en voiture, en vélo ou à pied) estiment que la vitesse du piéton varie entre 4 et 5 kilomètres à l'heure. Un déplacement de 5 kilomètres à pied prendrait donc au moins une heure. Sans compter que, s'il s'agit d'un aller-retour (domicile-lieu de travail, par exemple), cette durée doit bien entendu être multipliée par deux.

Mais la campagne vise plutôt à revaloriser ce moyen de déplacement grâce à des visuels spectaculaires avec gros plans sur des pieds, qui rendent heureux de savoir que la technique de l'Odorama n'a jamais eu beaucoup de succès. Visuels accompagnés d'arguments qui jouent la carte de l'humour : "Les Pieds©... cette technologie unique, issue de longues recherches et modélisations, inspirée du passé et pensée pour le futur! Les Pieds© sont gratuits, produits localement, 100% naturels". A cela s'ajoute l'immanquable argument santé : un kilomètre à pied, ça use les souliers, certes, mais, surtout, ça brûle 67 kcal. Marcher une heure vous permettrait donc, selon un site spécialisé, de brûler 280 kcal. Ou plus, si vous marchez plus vite.

La "magistrale piétons", waddesda ?

Le plan régional Good Move a d'ailleurs mis la marche au centre de son dispositif : à l'échéance 2024, il prévoit la création de 11 kilomètres de "magistrale piéton" (comprenez : des axes, soit commerciaux, soit aux abords des zones de grand passage, aux trottoirs larges et confortables pour faciliter le déplacement pédestre). En outre, 6 millions d'euros ont été dégagés, cette année, pour l'entretien des trottoirs.

On l'a dit, l'objectif est d'accroître la part de la marche à pied dans les déplacements. Mais comment quantifier cet accroissement ? Y aura-t-il des agents de Bruxelles Mobilité chargés de chronométrer les déplacements des piétons ? "Non, répond Camille Thiry, nous nous basons sur l'enquête des ménages, un instrument développé par le Fédéral. C'est du déclaratif, mais ça nous permet de constater l'évolution d'une vague de réponses à l'autre". 

L'avenir semble être aux piétons, si l'on en croit une enquête effectuée l'an dernier, en pleine période covid : 71% des personnes interrogées ont indiqué que "la crise Covid était l’occasion de créer des trottoirs plus larges, si nécessaire en utilisant l'espace traditionnellement dévolu à la voiture". Une position qui risque de ne pas améliorer les relations entre piétons et automobilistes. Même si tous les automobilistes sont aussi, régulièrement, des piétons...

 

Archives JT:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK