Bruxelles: la place Rogier devient une "zone touristique"

Elle a beau être un lieu de passage, assez peu pittoresque... La place Rogier, sur la petite ceinture de Bruxelles, va devenir officiellement une "zone touristique". Cette classification, demandée par la commune de Saint-Josse, a été acceptée la semaine dernière par le ministre Fédéral des Classes moyennes, le MR Willy Borsus.

Les commerces de cette place pourront donc être plus souvent ouverts: les enseignes d'une zone touristique n'ont pas de limite d'ouverture, elles peuvent ouvrir 7 jours sur 7 et à toute heure.

La condition: attirer les touristes

Pour décrocher ce statut, il faut que les lieux soient effectivement reconnus comme un pôle de tourisme: c'est le cas de la Place Rogier, avec ses hôtels.

Ces derniers mois, la place Rogier avait gardé des horaires habituels, limités, alors que les enseignes de la rue Neuve, dans le prolongement immédiat de la place, avaient déjà des horaires élargis... puisque la Rue Neuve, comme tout le centre de Bruxelles, avait déjà obtenu cette appellation de "zone touristique".

La Place Rogier connaîtra à présent le même régime.

Une demi-satisfaction pour la commune de Saint-Josse

C'est la commune bruxelloise de Saint-Josse qui avait demandé ce changement. Elle demandait une zone touristique plus étendue que ce qu'elle n'a obtenu: une zone qui aurait englobé aussi les alentours de la place Rogier, et également des rues proches de la Gare du Nord, dont un tronçon de la rue de Brabant, ainsi que le quartier du Botanique.

Mais cela a été refusé. La Région bruxelloise, appelée à rendre un avis et le Fédéral, appelé à trancher, n'ont pas reconnu ces quartiers comme des lieux d'intérêt ou d'affluence touristiques. La zone touristique à Saint-Josse ne concerne donc que la place Rogier.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK