Bruxelles: feu vert pour les pompiers de la caserne de l'Héliport

"Le préposé  au 100 appuie sur le bouton et lorsque le camion arrive dans le carrefour les voitures peuvent déjà évacuer, c’est beaucoup plus efficace qu’un " pimpon tonitruant."
"Le préposé au 100 appuie sur le bouton et lorsque le camion arrive dans le carrefour les voitures peuvent déjà évacuer, c’est beaucoup plus efficace qu’un " pimpon tonitruant." - © Tous droits réservés

Comme plusieurs autres casernes de pompiers de la Région, celle de l’Héliport, juste à côté de la place de l’Yser, dispose depuis la semaine dernière d'un système de gestion des feux de signalisation. A tout le moins des feux aux abords de la caserne. Il faut dire que le phasage des feux sur le boulevard est particulièrement long puisqu'il est de trois minutes. Désormais, pour les véhicules de pompiers et ambulances, le feu sera au vert.

Une minute de perdue, 10% de chance de survie en moins

Pour les services de secours, ce qui prime c’est la rapidité d’intervention, mais il y a les feux de signalisation et il y a aussi et surtout les autres véhicules. D’où l’idée de dégager au plus vite les carrefours aux abords des casernes de pompiers.

Jean-Paul Labruyère commandant des pompiers de Bruxelles: "En général les véhicules se déplacent de 5 à 6 minutes, si on perd une minute à un carrefour, c’est une minute de plus et comme le dit le monde médical c’est 10 pc de chance de survie en moins. "

Plus efficace qu’un pimpon tonitruant

Le principe du dispositif: "C’est de pouvoir évacuer le carrefour et permettre aux véhicules qui sont engagés d’évacuer la voie au moment où les secours arrivent", explique le commandant. "Au moment où les véhiculent quittent la caserne et se mettent sur la route, un préposé au 100 appuie sur le bouton et lorsque le camion arrive dans le carrefour les voitures peuvent déjà évacuer, c’est beaucoup plus efficace qu’un pimpon tonitruant", ajoute le pompier.

Reste à présent à mettre au point un système qui permettrait d’ouvrir la route sur des axes aussi chargés que la rue Belliard  ou la rue de la Loi aux heures de pointes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir