Bruxelles : et si les artistes exposaient dans les vitrines de commerces ?

Transformer les vitrines des commerces bruxellois en espaces d’exposition, c’est la proposition d’une peintre et illustratrice saint-gilloise sur les réseaux sociaux.

Alors que les lieux culturels sont à l’arrêt et que Horeca et commerces sont fermés pour cause de crise sanitaire, Yolanda Calle propose d’égayer leurs vitrines avec des peintures, photos ou sculptures. Dans une publication qui suscite déjà beaucoup d’enthousiasme et de partages, l’illustratrice veut mettre artistes et commerçants en contact.

Sans partage, l’artiste se sent très seul

Au dernier étage, sous les combles d’une maison de maître, Yolanda Calle a installé son atelier. Son antre de création, mais aussi un peu sa prison depuis le début de la crise. "Sans possibilité de partage, enfermé dans son atelier, l’artiste se sent très seul", confie-t-elle.

Pour aider les artistes à sortir de l'isolement, l’illustratrice propose un parcours d’artistes géant, de vitrine en vitrine, à travers la ville.

L'idée est de "créer une solidarité avec les commerçants, qui vont mal tout comme nous. Et puis nos promenades seraient plus agréables si on y voyait de belles choses, de l’art", dit-elle, pensant que cela pourrait aussi éveiller l’intérêt des moins initiés.

"Vitrine-Expo"

Le concept se développe déjà à Londres, Madrid, Toulouse ou Calais, et la Saint-gilloise espère le lancer à Bruxelles : "Ça commence à prendre. Beaucoup de commerçants m'envoient des messages, ils ont des vitrines et attendent que des artistes prennent contact avec eux".

Yolanda Calle a baptisé ce projet collectif "Vitrine-Expo", c’est aussi le nom de la page Facebook où les offres de vitrines de commerçants et les demandes d’artistes peuvent se rencontrer.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK