Bruxelles: des chauffeurs de taxis au volant de voitures Uber

Des taximen au volant des voitures Uber
Des taximen au volant des voitures Uber - © Tous droits réservés

On s'en doutait un peu, mais nos confrères de Télé Bruxelles en ont eu la confirmation. Certains chauffeurs de taxis bruxellois, une fois leur service terminé, continuent à rouler pour la plate-forme Uber, afin de gagner un peu plus d'argent. Un comble, quand on sait que le secteur des taxis se mobilise pour faire disparaître Uber à Bruxelles.

Ce n’est pas un secret pour le secteur. Constantin Tsatsakis de l'association des taxis bruxellois confirme bien que des indépendants et même des salariés cumulent taxis et Uber. Il déplore la démarche, mais comprend les motivations. "Il faut survivre, surtout dans notre métier, on a perdu 40 % de nos courses à cause de Uber. Les gens qui travaillent pour Uber, c’est pour survivre. On comprend, mais cela reste inacceptable."

Cette double casquette serait utilisée par 10% des chauffeurs. Ils ne s'en cachent pas puisqu'ils en parlent aux utilisateurs. Michael Willemaers, utilisateur Uber, s’est vite rendu compte, au fil des discussions, que certains chauffeurs étaient également taximen : "Sur une quarantaine de voyages effectués avec Uber, entre 15 et 20 chauffeurs m'ont fait cette confidence."

La pratique est bien réelle et connue par le secteur des taxis. Toutefois, elle n'est pas cautionnée. Les chauffeurs campent sur leurs positions. Pour éviter ces dérives et rétablir la compétitivité dans le secteur, les taximen souhaitent l'interdiction de Uber. De nouvelles actions sont prévues à partir de septembre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK