Bruxelles: cinq ans de prison, dont trois ans ferme, pour un prêtre pédophile

La Cour a condamné l'homme à cinq ans de prison avec sursis pour ce qui excède trois ans.
La Cour a condamné l'homme à cinq ans de prison avec sursis pour ce qui excède trois ans. - © Flickr - darrenjsylvester

La cour d'appel de Bruxelles a reconnu, mercredi, le prêtre Frédéric A. coupable d'avoir abusé sexuellement d'un jeune garçon dans un internat de la Fraternité Saint-Pie X à Bruxelles, entre 2010 et 2011. Elle l'a condamné à cinq ans de prison avec sursis pour ce qui excède trois ans. En première instance, Frédéric A. avait été acquitté au bénéfice du doute. Il a toujours affirmé être innocent. Mercredi, il n'a pas comparu devant la Cour, pour raison médicale. Son avocate a informé qu'il avait fait un malaise, mardi soir, et avait dû être hospitalisé.

Les juges de la cour d'appel ont suivi le réquisitoire de l'avocat général Stéphane Lempereur qui avait requis la culpabilité du prévenu et réclamé une peine de cinq ans de prison avec sursis partiel à son encontre.

Frédéric A. a été reconnu coupable d'abus sexuels sur un garçon de moins de 16 ans qu'il surveillait à l'internat de la Fraternité Saint-Pie X à Bruxelles, entre 2010 et 2011. La victime et ses parents s'étaient constitués partie civile au procès, défendus par Me Dimitri de Béco et Me Amaury de Terwangne.

Frédéric A. a par contre été acquitté au bénéfice du doute pour des faits de même nature commis sur deux autres garçons de l'internat. Ceux-ci ne s'étaient, eux, pas constitués partie civile devant la cour d'appel.

En première instance, le tribunal correctionnel de Bruxelles avait acquitté le prévenu, estimant qu'il n'y avait pas suffisamment d'éléments de preuve.

Frédéric A. avait déjà été soupçonné de pédophilie en Suisse, d'où il est originaire. Il avait bénéficié d'un acquittement par un tribunal ecclésiastique, en 2006. Il lui avait néanmoins été interdit d'avoir encore des contacts avec des enfants, pour une durée de 10 ans.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK