Bruxelles: changer sa chaudière sans investir soi-même

Il fait froid, il fait même très froid. Votre chaudière est en bout de course et sa consommation vous coûte très cher. Alors pourquoi ne pas opter pour un système de co-génération ? Il s'agit d'un moteur qui produit à la fois de l'électricité, mais aussi de la chaleur. Un système qui est soutenu par la Région bruxelloise. À Etterbeek, les copropriétaires d'un immeuble ont fait ce choix, sans investir eux-mêmes.  

Fini le mazout, place au gaz et à la co-génération. Ismaël Daoud, ingénieur chez Easy Cogen, qui a coordonné ce projet explique : "Les copropriétaires se plaignaient d’une facture assez élevée. Notre société privée a amené une solution sans qu'ils payent les 100.000 euros pour la rénovation de cette chaudière. En mettant le système co-génération en place, c'est une chaudière qui produit de la chaleur, mais aussi de l’électricité à partir du gaz naturel."  

Comme cette co-génération permet une économie en CO2, la Région bruxelloise octroie des certificats verts, autrement dit des primes, que va récupérer cette société privée pour se finance. C'est le principe du tiers-investisseurs. "On constate que c’est en train de se développer ces dernières années et on s’intéresse de près à cette possibilité de faire financer par le privé les travaux qui sont sans doute trop coûteux à la fois pour les bâtiments collectifs publics mais aussi pour les copropriétés privées", explique Nathalie Guilmin, porte-parole de Bruxelles-Environnement.

Bruxelles-Environnement s'y intéresse d'autant plus près que, à Bruxelles, le chauffage génère à lui seul 70% des émissions de CO2.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK