Bruxelles capitale du court-métrage du 26 août au 5 septembre

La 24e édition du "Brussels Short Film Festival" (BSFF) aura lieu dans plusieurs salles bruxelloises du 26 août au 5 septembre, confirmant ainsi la place essentielle qu’occupent désormais la capitale belge et la Belgique dans le domaine du court-métrage en Europe.

Cet événement, qui réunira 345 films (sur les quelque 6800 candidatures introduites), toutes sections confondues, se composera de plusieurs volets. D’abord une compétition internationale pour laquelle un jury aura à constituer un palmarès et à attribuer un Grand Prix.

Ici 98 productions provenant de 36 pays sont en lice. Mais il y aura également une compétition "Next Generation" qui proposera au public de découvrir 57 films issus de 37 pays et avec une participation belge importante.

Par ailleurs, la compétition réservée aux productions nationales accueillera 46 créations. Le montant global des prix accordés à l’occasion du festival s’élève à 37.000 euros.

Relevons que les lauréats des Grand Prix des compétitions internationales et nationales seront automatiquement versés dans la présélection pour la prochaine cérémonie des Oscars.

D’autre part, des séances en plein air seront organisées au Mont des Arts et un programme, "Le très court", sera dédié aux films de moins de quatre minutes. Enfin, des multiples animations (workshops, ateliers, …) seront mises sur pied de même qu’une "Nuit du court", le 3 septembre au cinéma Vendôme.

Les projections auront lieu aux studios 4 et 5 de Flagey à Ixelles, aux cinémas Vendôme, Galeries, et Kinograph et, bien entendu, au Mont des Arts.

Des courts de plus en plus fréquents

L’activité dans le domaine de la production de courts-métrages s’est considérablement accrue au cours de ces dernières années en Belgique. On parle même d’un doublement au cours de la dernière décennie.

Le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel publie systématiquement, en collaboration avec Wallonie-Bruxelles Images, un catalogue des courts-métrages produits pendant l’année, y compris dans le cadre des écoles de cinéma en Fédération Wallonie-Bruxelles. Ce même Centre est à la base de la manifestation "Le jour le plus court" dans le but de mettre en avant, et de manière inédite, la richesse et la diversité du court-métrage belge.

Sans oublier le très attendu festival "Le court en dit long" présenté chaque année au Centre Wallonie-Belgique (CWB) à Paris, véritable vitrine du court-métrage belge en France.

L’agence belge du court-métrage, quant à elle, s’emploie à la diffusion des films, notamment à l’étranger, mais entend fédérer aussi tous les acteurs qui contribuent au développement du genre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK