Bruxelles acquiert 20 hectares de terrain auprès de la RTBF et de la VRT

Marché conclu : la région bruxelloise achète les terrains de la Rtbf et de la Vrt
Marché conclu : la région bruxelloise achète les terrains de la Rtbf et de la Vrt - © Rtbf

Les deux chaînes publiques de radio et de télévision, la Rtbf et la VRT, vont prochainement quitter leurs vieux bâtiments du boulevard Reyers, à Schaerbeek. Les deux médias construiront dans les prochaines années de nouveaux sièges high-tech à deux encablures de leur emplacement actuel. Le déménagement laisse vacants 20 hectares de terrain que la VRT et la RTBF ont pu valoriser en les vendant pour 136 millions à la région bruxelloise.

Un nouveau pôle de développement

Les terrains ont d'ores et déjà trouvé une nouvelle affectation. Ils accueilleront une cité des médias, mais pas seulement, comme le détaille le Ministre-Président Rudi Vervoort : "ce sera un nouveau quartier de vie avec des logements, des espaces verts, dans une zone qui connaît aujourd'hui une situation un peu délicate avec une désertification des bureaux. Toute la rue Colonel Bourg est aujourd'hui un peu délaissée. Dans chaque quartier que nous réhabilitons, nous voulons qu'il y ait une mixité de fonctions avec des équipements, de l'activité économique et au-delà de ça, et à terme, c'est une extension, une densification maîtrisée de la ville."

Pour la RTBF aussi, il s'agit d'une opération intéressante qui ne changera pas grand chose pour les auditeurs et les téléspectateurs mais permettra d'inscrire l'opérateur audiovisuel francophone dans le 21e siècle. "Ca nous permettra d'avoir un outil plus réactif, plus moderne, plus modulable, plus adapté, mieux dans l'air du temps et donc de délivrer mieux ce pourquoi nous sommes là, à savoir informer, éduquer et divertir", explique l'administrateur-général de la Rtbf, Jean-Paul Philippot.

L'objectif est à présent de pouvoir commencer les travaux durant l'hiver 2018-2019 pour une durée de chantier de 2 ans. "Ensuite, il faudra le temps d'équiper un bâtiment qui sera un des fleurons de la technologie audiovisuelle en Belgique et même en Europe", conclut Jean-Paul Philippot.

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK