Blandine a fait le tour du monde en chaise roulante

Blandine a fait le tour du monde en chaise roulante
2 images
Blandine a fait le tour du monde en chaise roulante - © Tous droits réservés

Voyager autour du monde quand on est en chaise roulante ou malvoyant, c'est possible mais c'est loin d'être facile. Un salon sur le tourisme pour tous a lieu ces lundis et mardi à Bruxelles pour en discuter. Nous y avons rencontré une baroudeuse pas comme les autres.

Blandine a 26 ans et comme beaucoup de jeunes de son âge, elle a décidé de réaliser un rêve de gamine: faire le tour du monde, toute seule. Mais contrairement aux autres backpackers, la Liégeoise se déplace sur quatre roues. "C'est beaucoup plus compliqué qu'à pied, explique la jeune fille qui était encore sur ses jambes il y a 5 ans. Déjà à cause du manque d'accessibilité mais aussi à cause du manque d'informations. C'est pour cette raison que j'ai décidé de créer mon blog qui s'appelle 1000 découvertes sur quatre roulettes."

Dans les destinations accessibles aux personnes à mobilité réduite, Blandine retient Barcelone ou encore Rio de Janeiro. Mais ce n'est pas parce qu'on se déplace en chaise roulante qu'on doit s'en tenir aux city trips. Il est tout à fait possible de se retrouver en pleine jungle d'Argentine ou du Brésil. "Les chutes d'Iguazu sont très bien aménagées du côté brésilien comme du côté argentin. Il y a des rampes à tous les points de vue."

Sur la muraille de Chine

Et même quand le site n'est pas aménagé, elle arrive à ses fins. "En Chine, j'ai rencontré un couple de Chinois. J'avais envie de voir la grande muraille mais je n'étais pas certaine de pouvoir aller dessus. Et finalement avec leur aide et celle d'une trentaine de touristes chinois sur place, j'ai pu arriver en fauteuil roulant sur la grande muraille. Et ça, c'était un expérience assez incroyable."

Une solidarité qui ne doit pas occulter la responsabilité des acteurs économiques et politiques. C'est pour l'une des raison qui a poussé le Cawab, le collectif accessibilité Wallonie Bruxelles à organiser un sommet Destinations for all à Bruxelles. "Il faut non seulement arriver sur place en avion ou en transports en commun par exemple, explique Mathieu Angelo, président du Cawab. Mais il faut aussi pouvoir se déplacer une fois qu'on est arrivés: dans les lieux touristiques ou dans les hébergements. Si un seul de ces maillons de la chaîne du tourisme accessible est manquant, la personne n'aura pas l'occasion de visiter les initiatives qui ont été aménagées pour elle."

Pour Blandine, il n'y a pas de secret, il faut planifier et surtout oser. "Je sais que la réalité belge peut freiner les envies de voyage mais il existe des super initiatives ailleurs dans le monde. Je ne vais pas dire que c'est facile de voyage en chaise roulante mais avec de l'organisation, allez-y, tentez l'aventure."

Des initiatives à découvrir ces 1er et 2 octobre à l'espace The egg près de Bruxelles midi.

Vidéo de "Mille découvertes sur 4 roulettes"

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK