Déchets organiques : l'Europe imposera le tri et la récolte séparée en 2023

L'an dernier à Bruxelles, 9000 tonnes de déchets organiques ont été ramassés . C'est le poids total des fameux sacs oranges, destinés aux déchets de cuisine, épluchures de légumes qui ont été récoltés au cours de l’année passée.
L'an dernier à Bruxelles, 9000 tonnes de déchets organiques ont été ramassés . C'est le poids total des fameux sacs oranges, destinés aux déchets de cuisine, épluchures de légumes qui ont été récoltés au cours de l’année passée. - © Tous droits réservés

L'an dernier, 9000 tonnes de déchets organiques ont été ramassés à Bruxelles, c’est le poids total des fameux sacs oranges, destinés aux déchets de cuisine, qui ont été récoltés au cours de l’année passée. Ces collectes existent depuis deux ans dans la capitale mais elles ne sont pas obligatoires, chacun est donc libre ou pas d’y avoir recours.

Actuellement, une fois récoltés, les déchets organiques sont rassemblés à Neder-over-hembeek, au Nord de Bruxelles. Ensuite une partie est acheminée en camion vers une usine de bio méthanisation à Ypres où ils servent à produire du gaz et donc de l'énergie. L'autre partie prend la direction de Visé, en région liégeoise, où les déchets sont transformés en compost.

Pas d’obligation

Pour le moment, Fadila Laanan, la secrétaire d'état à la propreté est formelle, il n’est pas question de rendre le sac orange obligatoire. Les bruxellois qui vivent souvent en appartement ne sauraient pas quoi faire d'un quatrième sac, à côté du blanc, du bleu et du jaune.

Directive européenne

Cependant on n'aura peut-être bientôt plus le choix, car une directive européenne datant de mai 2018 prévoit que d'ici 4 ans, pour le 31 décembre 2023, les biodéchets, devront être collectés séparément et recyclés. Une nouvelle donne qui augmentera considérablement les quantités de déchets à récolter mais aussi à traiter. Dès lors, le transport de dizaines de milliers de tonnes à 120 km de Bruxelles n'aura plus beaucoup de sens.

Relancer le débat

De quoi relancer le débat sur la création d'un centre de bio méthanisation à Bruxelles. En 2014, le gouvernement l’avait inscrit dans son programme. Depuis, il y a bien eu des études, des projets mais rien de concret n’a encore été décidé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK