Bientôt une commune de moins à Bruxelles? Auderghem envisage une fusion avec Watermael

Christophe Magdalijns, qui fait fonction de bourgmestre à Auderghem à la place de son ministre Défi Didier Gosuin, y pense sérieusement et le dit ce jeudi matin dans les colonnes de nos confrères de La Libre Belgique. Il penserait en fait à fusionner Auderghem avec l'une de ses voisines: Watermael-Boitsfort.

Watermael-Boitsfort et Auderghem sont des communes proches, géographiquement et sociologiquement. Ensemble, elles compteraient un peu moins de 60 000 habitants.

Christophe Magdalijns n'y voit que des avantages. "La question est de savoir si ces deux communes du sud-est de Bruxelles n’ont pas un intérêt réciproque à s’associer, se rapprocher pour développer plus avant des politiques volontaristes, des politiques qui pourraient mieux répondre demain aux besoins des deux communes (…) L’objectif, la finalité, c’est de réaliser des économies d’échelle pour les réinjecter dans les investissements, parce qu’on sait que ceux-ci sont porteurs de croissance et nous permettraient d’accélérer notre transition vers une économie durable".

Qu'en pense l'autre commune concernée ?

En tout cas, chez le bourgmestre de Watermael-Boitsfort, Olivier Deleuze, l'analyse est très différente. En découvrant ce projet ce matin, il est plutôt sceptique. "Je n’étais pas au courant de ce projet. Cela dit, chacun est libre de développer ses propres idées, je n’ai pas de problème de principe avec ça. Même si, il faut le dire, je ne suis pas du tout enthousiaste car Watermael est une belle petite commune, ouverte, où il se passe plein de choses. Prenez par exemple le marché dominical : il draine plein de monde, y compris des autres communes. Et je crois que les gens ont besoin de cette humanité, cette proximité, de ces petites rues de village…. Pour moi, c’est une erreur de vouloir fusionner pour devenir une grosse entité".

On le comprend: le projet va susciter pas mal de réactions. A un an des élections communales, on sent que les partis commencent à se positionner.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK