Bientôt fini la tolérance de 10 km/h avant verbalisation à Bruxelles

Vincent Van Quickenborne, le ministre (fédéral) de la Justice veut mettre un terme à la tolérance de 10 km/h induite par une circulaire du Parquet de Bruxelles en mars dernier. Celui-ci redoutait alors d’être débordé par l’afflux de PV,  suite à l’instauration de la zone 30, en janvier dernier. Mais cette tolérance, sans être généralisée, amenait un certain flou dans la répression des excès de vitesse. D’autant qu’aux 10 km/h de dépassement "toléré", s’ajoutait en outre la correction "technique" de 6 km/h liée à l’utilisation des radars. En clair, jusque 46 km//h, un conducteur avait peu de risque d’être sanctionné.

Le ministre de la Justice promet des renforts

Vincent Van Quickenborne veut à présent de la clarté et annonce avoir demandé au parquet de, progressivement, poursuivre tous les excès de vitesse. Il promet pour cela le renfort de nouveaux effectifs. Pour ce faire Vincent Van Quickenborne l’assure, "On va investir dans le parquet de Bruxelles et le tribunal de police de Bruxelles et là je demanderai de diminuer pas à pas les marges de tolérances."

La marge d’erreur que l’on accorde aux radars restant en vigueur, les 36 km/h seront donc bientôt l’extrême limite. Au-delà, on peut s’attendre à un vrai tour de vis.

Zone 30 Bruxelles : Installation de radars répressifs dans notre JT du 18 janvier :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK