Auderghem: le jardin Massart, premier smart jardin de Belgique

Une innovation qui intéressera les passionnés de nature et de nouvelles technologies, le premier smart jardin de Belgique, un jardin connecté, est désormais accessible à Auderghem. Pour le visiter, il suffit de se munir de son smartphone.

Dans les allées du jardin Massart-ULB ,à Auderghem, on trouve de nombreux types de plantes médicinales. Quels sont leurs noms, à quoi servent-elles ? Pour en savoir plus, des étiquettes ont été collées aux pieds des plantes. Sur les étiquettes : un QR code, que l'on scanne avec son téléphone.

Démonstration avec Laurence Belalia, botaniste et responsable éducation du jardin : "J’allume mon smartphone, et voilà, la fiche apparaît, sur cette fiche on trouve différents champs, différentes catégories. On peut avoir des informations sur le milieu ou la plante pousse, quels sont ses caractères, quelles sont ses fleurs, ses fruits etc.".

2 images
Chaque fiche comporte deux volets : le premier reprend une photographie, le biotope, la répartition géographique et la description de la plante; le second comprend une rubrique « Tout savoir » qui décrit la plante et sa famille, les confusions, les usage © Tous droits réservés

Cet outil connecté est d'abord destiné aux étudiants en science et en pharmacie de l'ULB. Mais la botaniste en est convaincue, il peut aussi séduire le grand public, de plus en plus intéressé par l'usage des plantes médicinales.

"La médication par les plantes prend de plus en plus d’ampleur, grâce à cette innovation, les gens auront accès à une information validée par des scientifiques et par des universités."

La mise en place de ce "smart jardin" aura duré deux ans, il est désormais accessible à tous, et pour le coup, pas question d'éteindre son téléphone.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK