Auderghem: des logements luxueux en lisière de la forêt de Soignes ?

Auderghem: des logements luxueux en lisière de la forêt de Soignes ?
2 images
Auderghem: des logements luxueux en lisière de la forêt de Soignes ? - © Tous droits réservés

Un immeuble sur quatre niveaux, dix appartements de standing, un grand parking souterrain: c’est ce que voudrait construire un promoteur immobilier le long de la Chaussée de Tervueren, à Auderghem. Le bâtiment de près de 2300 m² surplomberait le paisible site -classé Natura 2000- du Rouge-Cloître.

L'idée passe très mal parmi les riverains et promeneurs qui y ont leurs habitudes. Pour des raisons esthétiques d’abord: "c’est un bâtiment d’un gabarit qui n’est pas du tout en proportion avec le bâti du quartier", estime Philippe Fontainas, l’un des membres du comité de quartier fraîchement créé, à l’origine d’une pétition qui a recueilli près de 3000 signatures en une dizaine de jours. L’imposant immeuble, environ six fois plus massif que les villas voisines, serait visible depuis certains chemins du Rouge-Cloître.

Un dangereux précédent

L’opposition est aussi de nature environnementale. Le bâtiment effleurerait un site Natura 2000 qui abrite plusieurs espèces rares. "La Région et la commune ont beaucoup investi dans le développement du Rouge-Cloître. Tout l’éclairage a par exemple été modifié. C’est désormais un éclairage rouge pour protéger une espèce de chauve-souris rarissime qui a son habitat uniquement ici. Un tel projet, ainsi que la lumière et le bruit qui vont avec, seraient incompatibles avec la préservation des espèces rares", argumente Philippe Fontainas.

L'enquête publique se termine ce jeudi 3 novembre. Pour l’instant, la commune d’Auderghem ne fait aucun commentaire, se retranchant derrière son devoir de neutralité. Le projet sera officiellement examiné le 17 novembre en comité de concertation.

Une demande similaire - même terrain, même promoteur – avait déjà été introduite en 1998. Elle avait alors été rejetée par les autorités.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK