Les maisons de repos bruxelloises vont aussi pouvoir déconfiner, à partir de lundi

Assouplissement en vue dans les maisons de repos bruxelloises
Assouplissement en vue dans les maisons de repos bruxelloises - © Hatim Kaghat -Belga

Les mesures d’assouplissement, suite à la campagne de vaccination, étaient très attendues dans les maisons de repos bruxelloises. La Wallonie avait déjà entamé un déconfinement progressif dès le 22 février. Mais les résidents bruxellois, et leurs familles, étaient toujours en attente d’un changement.

Ils interviendront dès ce lundi 8 mars, dans les maisons de repos qui ont atteint un taux de vaccination d’au moins 90% des résidents (10 jours après la seconde injection). Sur les 138 maisons et maisons de repos et de soins bruxelloises, 112 ont déjà atteint ce seuil.

Sur les 138 maisons et maisons de repos et de soins bruxelloises, 112 ont déjà atteint ce seuil

  • Les résidents pourront recevoir la visite de 5 visiteurs fixes, dont 2 avec qui ils pourront avoir des contacts rapprochés (2 personnes fixes, là aussi). Les visites pourront se faire dans les chambres. Le port du masque restera obligatoire partout et tout le temps pour l’ensemble des visiteurs (y compris les contacts rapprochés).
  • Il n’y a plus d’horaire fixe pour les visites. Les visiteurs peuvent venir quand ils veulent, mais doivent toujours s’enregistrer dans le registre. Ils peuvent se rendre dans les cafétérias et restaurants mais pas pour consommer, en dehors des heures de repas, et dans le respect des mesures générales de précaution.
  • Les repas peuvent se prendre en commun et les activités de groupe sont permises (elles étaient déjà permises pour des groupes de 5 personnes, ces groupes pourront désormais être élargis en fonction de la surface disponible).
  • Les sorties sont permises mais limitées à 2 heures maximum, en respectant les mesures générales de précaution. Les week-ends en famille ne sont donc par contre pas encore permis.

La circulaire détaillant ces adaptations a été transmise aux institutions agréées par la COCOM le 25 février. Chaque établissement dispose d’un délai d’une semaine, entre le 1er et le 8 mars, pour la mettre en œuvre, en fonction de sa situation. Les visiteurs sont donc invités à prendre contact avec l’établissement avant de s’y rendre afin de s’assurer des conditions de visite.

Adaptation des mesures en fonction de la situation épidémiologique

Si le taux de vaccination est plus faible dans l'une ou l’autre maison de repos, la situation sera évaluée par le médecin coordinateur et le service d’inspection et d’hygiène afin d’élaborer des adaptations sur mesure, avec flexibilité, dans l’intérêt des résidents et de leur bien-être. Les effets de ces nouvelles mesures seront surveillés de près. Les procédures de dépistage restent en vigueur et pourront toujours être activées si nécessaire.

La situation pourra par ailleurs toujours être réadaptée en fonction de la situation épidémiologique de la maison de repos.

Point presse covid-19 du 26/02/2021 : maisons de repos

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK