Arbres abattus illégalement à Uccle: Infrabel et l'entrepreneur sont condamnés

Près de 2 km de talus avaient été ratiboisés en mars dernier le long de la gare d'Uccle Calevoet (illustration).
Près de 2 km de talus avaient été ratiboisés en mars dernier le long de la gare d'Uccle Calevoet (illustration). - © Flickr - Frédéric Bisson

A Uccle, on connaît à présent l’épilogue dans ce qu'on pourrait appeler l'affaire des arbres abattus illégalement le long de la gare d'Uccle Calevoet: Infrabel et l'entrepreneur sont condamnés à 2500 euros d'amende.

On se souvient que l'affaire avait fait grand bruit parmi les riverains. 800 arbres abattus, au mois de mars dernier ; près de 2 km de talus ratiboisés, alors que le gestionnaire du réseau ferroviaire affirme avoir demandé à l'entrepreneur de seulement tailler la végétation dépassant les 1,50 m. Or, tout a été enlevé.

Nos confrères de la DH révèlent ce jeudi matin que le fonctionnaire régional a tranché : il a dressé un PV de 2500 euros dont devront s'acquitter solidairement Infrabel et l'entrepreneur. 2500 euros pour 800 arbres rasés, la faiblesse des montants en étonne certains.

Le conseiller communal ucclois Emmanuel De Bock voudrait d'ailleurs qu'on modifie l'ordonnance qui encadre ces amendes administratives pour revoir à la hausse les montants.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir