Après les tunnels, Bruxelles va se pencher sur l'état de ses ponts

Le pont de la Petite-Ile, à Anderlecht
Le pont de la Petite-Ile, à Anderlecht - © Google Maps

Il n'y a pas que les tunnels qui présentent des signes de vétusté en région bruxelloise. Selon un rapport de Beliris (l'accord de coopération entre le gouvernement fédéral et la région bruxelloise) cité par le député MR Vincent De Wolf, de nombreux ponts sont en piteux état au point de nécessiter des réparations urgentes.

Le rapport mentionne notamment les ponts Claisse, Demeer et Marchand à Anderlecht, ainsi que ceux de Zellik à Berchem-Sainte-Agathe, Sainctelette à Bruxelles ou encore Petite-Ile, également sur le territoire d'Anderlecht.

Une compétence de ...Bruxelles Environnement

Vincent De Wolf se demande où en sont les travaux à effectuer à ces ouvrages d'art. Le ministre des Travaux publics, Pascal Smet, répond: "J'ai entendu en effet - mais il faut le vérifier auprès de Bruxelles-Environnement, que les mesures ont été prises à la suite de ce rapport". La réponse du Ministre reste floue, sans doute parce qu'il ne dispose pas de toutes les informations, n'exerçant pas la tutelle sur Bruxelles-Environnement, l'administration responsable de l'entretien des ponts, à la suite d'un accord conclu entre l'administration régionale et Infrabel, la filiale de la SNCB chargée des infrastructures ferroviaires.

Pascal Smet a en tout cas chargé Bruxelles-Mobilité d'une inspection des principaux ponts, comme cela a été réalisé pour les tunnels. A ce jour, un tiers des ouvrages a pu être inspecté. Mais pour la suite, le gouvernement est dans l'attente de la désignation d'un bureau externe certifié à l'issue d'une procédure de marché public. La procédure est en cours et le cahier des charges sera publié prochainement, précise Pascal Smet. La réponse du Ministre ne rassure pas le chef de file de l'opposition libérale.

Vincent de Wolf pointe trois ponts pour lesquels des travaux urgents devraient être prévus: Zellik, Petite-Ile et Sainctelette. "Y a-t-il selon vous, pour ces trois ponts, un danger imminent qui existerait ou non?" interroge le député-bourgmestre d'Etterbeek. Réponse de Pascal Smet: "Si un danger imminent existe, c'est la mission de l'administration de nous en informer, et elle ne l'a pas fait".

Conclusion de Vincent De Wolf :"Je demande à ce que la réponse du ministre soit reproduite telle quelle dans le compte-rendu de nos débats".

On n'en a sans doute pas fini de parler de l'état des tunnels bruxellois.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK