Saint-Gilles innove en matière de démocratie locale avec sa conciergerie de quartier

On connaissait déjà les antennes de quartier, sorte de maisons communales décentralisées dans les grandes communes. Saint-Gilles va un pas plus loin et invente la conciergerie de quartier.

C'est un lieu où l’on peut obtenir certains documents, mais aussi un endroit où les habitants peuvent signaler un avaloir bouché, un pavé déchaussé ou encore un dépôt clandestin. La première conciergerie a ouvert ses portes il y a une semaine dans le quartier Saint-Bernard.

Un service plus rapide

Propreté, urbanisme, espace public, service social, voilà les services communaux avec lesquels collabore Isabelle Debock, la responsable de la conciergerie. Outre la rapidité de la résolution des problème, la responsable explique que le retour vers les usagers est un point important du dispositif : "Il arrive que les habitants ne comprennent pas pourquoi le traitement du problème prend du temps, on connait le cliché 'que-fait-la-commune', c’est pourquoi les constats qui arrivent à la cellule sont relayés le jours même."

Pour l'aider à être les yeux de la commune, Isabelle Debock peut compter sur les gardiens de la paix. Veste et casquette mauve sur la tête, Luc Detollenaere est venu faire son rapport quotidien :

"Une des tâches principales du gardien de la paix c’est de voir tout danger de haut en bas, c'est-à-dire du toit jusque dans les avaloirs." précise le fonctionnaire. La conciergerie de quartier est un projet pilote , il sera évalué dans quelques mois par les autorités saint-Gilloises.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK