9 millions d'euros de prime pour le non-marchand à Bruxelles: c'est un "oneshot"

Le non-marchand concerne les aides à domicile, les maisons de repos, les entreprises de travail adapté etc.
Le non-marchand concerne les aides à domicile, les maisons de repos, les entreprises de travail adapté etc. - © OLIVIER VIN - BELGA

Le gouvernement francophone bruxellois et le collège réuni de la Commission Communautaire Commune de Bruxelles ont approuvé jeudi l'octroi d'une prime exceptionnelle de 9 millions d'euros à destination de l'ensemble des travailleurs visés par l'accord non marchand 2018-2019.

C'était une des mesures de l'accord non marchand bruxellois conclu cet été. Les gouvernements des entités communautaires bruxelloises se sont engagés, en concertation avec les partenaires sociaux, à octroyer une prime de 9 millions d'euros sur la base des moyens prévus au budget 2018. Ce montant sera intégralement octroyé à l'ensemble des travailleurs repris dans le périmètre de l'accord sous la forme d'une prime "oneshot".

Sont par exemple concernés : les aides à domicile, les maisons de repos, les entreprises de travail adapté, les services actifs en matière de toxicomanie, l'insertion socioprofessionnelle, le service d'aide aux sans-abri, etc.

14 000 salariés concernés

"Le versement de cette prime unique, inscrit dans l'accord non marchand, peut être mis en œuvre, sans devoir attendre les changements réglementaires nécessaires pour mettre en œuvre les autres mesures, et faire ainsi profiter rapidement les travailleurs d'effets favorables de l'accord", a expliqué jeudi la ministre-présidente du gouvernement francophone bruxellois (CoCof), Fadila Laanan (PS).

Les gouvernements bruxellois et les partenaires sociaux du secteur non marchand ont signé, le 18 juillet dernier, un accord portant sur un montant de 11 millions d'euros visant à améliorer les conditions de travail de près de 14.000 salariés (en équivalents temps pleins) investis dans les services d'utilité publique et à orientations sociales.

Pour le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort, coordinateur des négociations pour la Commission Communautaire Commune, l'octroi de cette prime unique pour 2018 constitue la première réalisation effective des acquis conférés par les Accords du Non Marchand pour les travailleurs du social à Bruxelles. "Amélioration des conditions et concertation sociale ont été le marqueur de ces discussions, nous pouvons nous en réjouir", a-t-il commenté jeudi.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK