60 arbres seront bientôt plantés dans le centre de Bruxelles

60 arbres seront bientôt plantés dans le centre de Bruxelles
60 arbres seront bientôt plantés dans le centre de Bruxelles - © SISKA GREMMELPREZ - BELGA

Le bourgmestre de Bruxelles Yvan Mayeur (PS), l’échevine des Contrats de quartier Ans Persoons (sp.a) et l’échevin des Espaces verts Ahmed El Ktibi (PS) ont planté ce mercredi le premier arbre du "Maillage Ver". Un projet inédit de verdurisation mené dans le cadre du Contrat de Quartier Jardin aux Fleurs, et l’une des plus grandes actions de plantations d’arbres opérée dans le centre de Bruxelles.

Promenades vertes

Au total, 60 arbres seront plantés, ils relieront par des promenades vertes plusieurs axes importants du quartier, entre le boulevard de l’Abattoir (ouest), les rues d’Anderlecht et van Artevelde (sud à sud/ouest), la rue Saint Christophe (est) et la rue du Houblon (nord).

La Ville de Bruxelles répond ainsi à la demande des habitants désireux de plus d’espaces verts dans leur quartier. Ans Persoons, échevine des Contrats de quartier et de la Participation, explique : "Les habitants ont été consultés et ont eux-mêmes identifié un manque d’espace vert. La verdurisation est devenue l’un des grands enjeux du contrat de quartier et de nombreuses initiatives citoyennes ont été soutenues comme l'installation de potagers collectifs, de jardinets, de bacs à fleurs, et pas moins de 200 maisons ont été ornées de plantes grimpantes sur leur façade".

Planter et plus abattre

Plusieurs types d’arbres ont été choisis : des magnolias, néfliers, sorbiers... Les plus petits formeront des rangées d’arbres le long des rues et des trottoirs ou entre des places de parking, alors que les arbres plus grands seront isolés et serviront à marquer la rue ou une place. "Les agents des espaces verts planteront les 59 arbres restants d’ici la mi-avril, explique l’échevin des Espaces verts, Ahmed El Ktibi qui voit dans ce programme "une jolie ironie dans le fait que la nature retrouve ses droits dans cette rue de l’Abattoir". "Il est l’heure de planter en ville et non plus d’abattre", ajoute t-il.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK