1000 familles viennent d'apprendre que le futur métro bruxellois sera creusé sous leurs pieds

1000 familles de Schaerbeek et Evere ont reçu il y a quelques jours un courrier pour les informer que le futur métro nord serait creusé juste en-dessous de leur habitation.
2 images
1000 familles de Schaerbeek et Evere ont reçu il y a quelques jours un courrier pour les informer que le futur métro nord serait creusé juste en-dessous de leur habitation. - © DIRK WAEM - BELGA

C'est une lettre qui suscite pas mal de questions: 1000 familles de Schaerbeek et Evere ont reçu il y a quelques jours un courrier pour les informer que le futur métro nord serait creusé juste en-dessous de leur habitation.

Contrairement à d’autres, ils ne seront pas expropriés mais cela ne les empêche pas d’avoir des craintes.

Fort contactée ces jours-ci, Beliris, qui gère cette extension du métro de la gare du nord vers Bordet, veut rassurer. "On reçoit diverses questions relatives au projet, explique Marianne Hiernaux, la porte-parole. Les personnes qui reçoivent le courrier s’interrogent sur les vibrations, sur le chantier. Par exemple: est-ce qu’il y aura un impact sur ma maison? Y aura-t-il des tassements? De notre côté, on essaie d’y répondre le mieux possible avec les informations à notre disposition pour le moment".

Justement, quid des vibrations?

Car la question suscite manifestement beaucoup de craintes du côté des riverains concernés. "À ce stade, poursuit la porte-parole, il y a quatre éléments qui nous permettent de nous dire qu’il n’y aura pas ou peu de vibrations dans les habitations concernées. Premièrement: il y aura entre 15 et 20 mètres de terre en-dessous du niveau des maisons et la structure du tunnel. Cette structure, elle-même, sera de 40 cm d’épaisseur, ce qui est important. Troisièmement: les rails prévus sont assez performants et seront munis de systèmes antivibratoires. Et enfin, nous avons également demandé au bureau d’étude de placer tout ce qui est aiguillage à des endroits plus dégagés, en-dehors des zones bâties. Car c’est là qu’il y a le plus de bruit et de vibrations".

Si vous souhaitez contacter Beliris et leur poser vos questions, vous pouvez le faire via mail (info@metro3.be) ou par téléphone (au numéro gratuit 0800/11.299).

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK