Wavre: révolution en vue au parc Walibi, 100 millions investis d'ici 2023

Il y a tout juste un an, Walibi présentait une nouvelle attraction dont la réputation allait faire le tour du monde: le Pulsar. 70 secondes de frisson à 100 km/h avec une montée verticale à 45 mètres et une spectaculaire traversée du plan d’eau.

Aujourd’hui, Walibi fait à nouveau la une de l’actualité en annonçant un colossal plan de transformation : 100 millions d’euros seront investis dans le parc de Wavre. Il y aura de nouvelles attractions chaque année et les différentes zones bénéficieront d’une nouvelle thématique et d’un nouvel habillage. A terme, 75% de la superficie de Walibi seront modifiés.

Les premiers changements interviendront l’an prochain, les investissements s’étaleront jusqu’en 2023. Le parc Aqualibi est également concerné par ce plan.

"Ce plan de développement ambitieux nous permettra d’asseoir plus encore notre position de plus grand et plus sensationnel parc d’attractions de Belgique destiné aux visiteurs de tous âges, explique Jean-Christophe Parent, directeur général. Walibi a toujours joué un rôle de pionnier en offrant à son public de nouvelles sensations uniques. Nous sommes convaincus qu’à l’avenir, les familles et les jeunes en quête d’une journée passionnante seront comblés".

15% d'emplois en plus

Actuellement, Walibi-Wavre occupe 300 équivalents temps-plein. Selon les périodes d'ouverture du site, le nombre de collaborateurs quotidiens varie de 110 à 700, voire 800 (durant les pics estivaux).

La direction annonce une augmentation de 15 à 20% du volume de l'emploi à l'horizon 2021-2022. "On devrait arriver à 950 travailleurs les jours de forte fréquentation", affirme François Fassier, directeur des Opérations Destinations de Loisirs, à la Compagnie des Alpes, la maison-mère de Walibi. 

Le site wavrien a une capacité d'accueil de 20 000 visiteurs. Une clientèle composée de 70% de Belges, le solde provenant essentiellement du nord de la France et des Pays-Bas.       

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK