Wavre: le contournement nord menace le poumon vert de la commune

La plate-forme "Contournement nord de Wavre" dit non au projet. Ici, dans le quartier du Culot à Wavre
3 images
La plate-forme "Contournement nord de Wavre" dit non au projet. Ici, dans le quartier du Culot à Wavre - © Monika Wachter - RTBF

La plate-forme "Contournement nord de Wavre" réunit douze associations de quartier et de protection de la nature de la région de Wavre, Grez-Doiceau, Chaumont-Gistoux et Beauvechain. Selon la devise "Ensemble nous sommes plus fort", elle lance un appel à la mobilisation citoyenne.

Christine Paillet, d'Action environnement Beauvechain, est inquiète parce que le contournement va traverser un des derniers poumons verts de ce coin du Brabant wallon. "Quand on vient du sud-est de Bruxelles, c'est la première zone non urbanisée. Beaucoup de Wavriens vont s'y promener aussi. Il y a un chemin de grande randonnée. Les gens vont se ressourcer dans la nature. Il y a un point de vue paysager exceptionnel. Une fois la beauté du paysage perdu, on ne peut pas la compenser. Donc on ne voudrait pas de ce contournement."

Le quartier du Culot sera fortement touché

Michel Decoster habite depuis quinze ans dans cette petite rue sans issue avec des praires et des bois comme seuls voisins. Un coin tranquille qui ne risque pas de le rester avec le contournement nord de Wavre. Il passera au bout de sa rue, à 150 mètres. Mais ce n'est pas ça qui l'inquiète le plus. Il s'en fait surtout pour l'environnement. "Pour la nature, c'est un désastre, explique Michel Decoster. Il y a la richesse écologique du Bois des vallées, du Bois de Laurensart. Le marais de Laurensart est à 400 mètres. Il est classé Natura 2000. La route va le frôler et va engendrer des dégâts irréversibles pour le biotope et la nature."

9 hectares de milieux d'intérêt biologique vont être détruits

Julien Taymans, le président de Natagora Brabant wallon, souligne que neuf hectares de milieux d'intérêt biologique vont tout simplement être détruits par ce projet. Il a surtout des craintes pour le marais de Laurensart. "C'est un site Natura 2000. Ses sources vont être remblayées sur 13 mètres de haut et 60 mètres de large. Et donc on craint fort pour l'alimentation en eau du marais de Laurensart."

cdH et Ecolo aussi contre le contournement

Les groupes cdH et Ecolo de Wavre et de Grez-Doiceau se sont joints à la plate-forme. Ils ont fait des comptages et des études. Selon Bastian Petter, co-président de la locale Ecolo de Wavre, "il n'est pas nécessaire de construire ce contournement pour résoudre les problèmes de congestion. Il y a moyen de prendre localement les différents nœuds de circulation et de trouver des solutions routières. Il faut améliorer ce qui existe déjà. Et un budget de 7,8 millions d'euros est déjà prévu à la Région wallonne pour ça."

Comme l'explique Benoît Thoreau, chef de groupe cdh de Wavre, tous sont d'accord pour dire que "c'est un projet vieux de 40 ans, totalement dépassé qui ne rencontre absolument pas les objectifs de la COP23. Là, tous les politiques se sont engagés à revoir les modes de déplacement et à mieux les organiser".

La plate-forme lance un appel à la mobilisation citoyenne et invite tout le monde à assister aux réunions d'information publiques qui se dérouleront ce samedi 2 décembre à 10h30 à Grez-Doiceau, et le mercredi 13 décembre à 18h à Wavre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK