Walhain: la bourgmestre vise un troisième mandat, l'opposition veut l'en empêcher

On ne peut pas dire que la perspective des élections communales suscite une excitation particulière à Walhain. Dans les rangs de la majorité, on temporise. La bourgmestre, Laurence Smets (PS), sera bien candidate pour un troisième mandat (elle avait cartonné en voix de préférence en 2012), mais elle n’en dit pas plus sur la composition de sa liste, WAL1, qui réunit socialistes et libéraux. Les discussions sont en cours.

En 2012, malgré une majorité absolue (neuf sièges), WAL1 avait choisi de poursuivre sa collaboration avec Ecolo (trois sièges). Les Verts se disent satisfaits de ce partenariat. Mais à la question de savoir si ce partenariat sera reconduit, personne ne s’avance, la prudence est de mise.

Du côté d’Ecolo, l’échevin Jean-Marie Gillet, que l’on a beaucoup vu sur plusieurs dossiers marquants (construction du nouveau quartier Bia Bouquet, projets éoliens, zone 30…) sera candidat, mais le choix de la tête de liste n’a pas encore été fait.

L'opposition veut y croire

Dans l’opposition, la liste Avenir Communal (centre-droit) est en cours d’élaboration. Elle pourrait être emmenée par le conseiller Xavier Dubois. Son ambition, forcément: progresser suffisamment pour revenir aux affaires.

Et le groupe Avenir Communal pense avoir quelques arguments pour convaincre les électeurs. Il estime que les projets de la majorité ne répondent pas à leurs besoins, et que le poids d’Ecolo dans cette majorité est disproportionné. Les investissements pour les cyclistes? Ils se feraient au détriment de l’état général des routes. Le nouveau quartier Bia Bouquet? Il ne répondrait pas au désir des plus jeunes de devenir propriétaires. La petite enfance? Il faudrait proposer davantage pour soutenir les accueillantes à domicile.

Avenir Communal estime aussi que rien n’a été fait pour soutenir les PME et les petits indépendants, et il dénonce la hausse des impôts.

Ce discours fera-t-il mouche?  Réponse le 14 octobre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK