Walhain: l'église de Nil-Saint-Martin ouvre ses portes pour les étudiants en blocus

Ambiance studieuse à l'église
5 images
Ambiance studieuse à l'église - © Monika Wachter - RTBF

L'église de Nil-Saint-Martin est restée fermée pendant des années pour des travaux de rénovation. Elle a rouvert ses portes début juin. "C'était l'occasion de rendre l'église encore plus ouverte" explique Laurent Claes, membre de la fabrique d'église "de la rendre aux gens du village. Comme on voyait que les étudiants ont souvent du mal à se concentrer chez eux et que les bibliothèques universitaires sont pleines, on s'est dit tout simplement que c'est l'occasion de mettre du monde dans l'église, de refaire vivre cette église qui était fermée depuis très longtemps."

Les cloches sonnent toutes les heures

Mais ça ne perturbe pas du tout les élèves et étudiants. Entre dix et vingt jeunes profitent tous les jours de cette offre. L'horaire de l'église a été spécialement aménagé. Les portes sont ouvertes de 8 heures du matin à 22 heures trente du soir, et parfois même encore un peu plus tard si les élèves le demandent. Joachim est en cinquième. Il prépare son examen de biologie. "Ce n'est pas spécialement important que ce soit une église. Mais ce qui est important, c'est d'avoir un lieu calme et d'être ensemble." 

Ça m'a aidé pour mes points

"L'ambiance est plus calme et il y a un air plus apaisant qui permet de mieux travailler. Je pense que ça m'a aidé pour mes points" explique Augustin qui étudie pour son examen d'histoire en cinquième. Hubert qui est en cinquième apprécie aussi l'endroit pour son calme et sa proximité avec la maison. "C'est près de chez moi. Et je préfère ça à une bibliothèque. Je suis plus concentré en travaillant à l'église que quand je suis chez moi alors que mes petits frères font du bruit. Ici, c'est plus calme."

Certaines règles sont à respecter

Les règles sont très simples: respecter le silence, ni manger ni boire sauf de l'eau. Il n'y a pas de wifi non plus. Laurent Claes explique que "dans l'église il y a du wifi. Mais on ne le donne pas pour qu'ils puissent rester concentrés sur leur cours." Pour Joachim cela ne pose aucun problème. "C'est aussi bien de ne pas avoir de wifi. Comme ça, j'étudie bien." Et si Hubert a besoin de se connecter à internet pour son cours: "je fais un partage de connexion et j'utilise la 4G." Il apprécie encore autre chose dans ce blocus à l'église, c'est l'entraide. "Comme il y a des rhétos et aussi des universitaires, c'est pratique. Quand on ne connaît pas la matière ça aide toujours."

Pendant le baptême, les élèves peuvent étudier dans le clocher

Ce samedi après-midi, il y a un baptême à l'église Saint-Martin. Pour ne pas mettre les étudiants à la porte, la fabrique d'église a installé avec eux des tables et des chaises dans le clocher, en-dessous des cloches. Certains vont certainement sursauter quand elles se mettront à sonner.

Le blocus dans l'église est encouragé par l'évêque

Géraldine Piret travaille à la fabrique d'église. Elle explique: "Au départ, c'était juste une petite expérience locale. Quand on a vu l'engouement et l'intérêt et que ça dépassait les frontières de notre village on a contacté l'évêque. Il nous a dit qu'il nous encourage et qu'il trouve l'idée fantastique. C'est aussi encourageant. C'est vrai qu'ouvrir les églises à nos jeunes dans cette période de blocus, c'est peut-être aussi une façon de réinvestir l'église un peu autrement. Mais ça reste un lieu calme, en silence, respectueux les uns des autres, et humainement riche aussi parce qu'ils s'entraident. Donc dans un projet d'église, ça reste quelque chose qui est tout à fait compatible."

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir