Une passerelle avec ascenseurs pour accéder aux quais de la gare d'Ottignies, début du chantier

La nouvelle passerelle sera construite juste à côté de ce pylône, à quelques mètres de l'ancienne passerelle.
3 images
La nouvelle passerelle sera construite juste à côté de ce pylône, à quelques mètres de l'ancienne passerelle. - © Hugues Van Peel - RTBF

Les milliers de navetteurs qui passent tous les jours à la gare d’Ottignies devront s’y habituer, la passerelle en béton qui surplombe les voies est inaccessible depuis ce mardi. Pour accéder aux quais depuis le parking (et inversement), il faut emprunter le couloir souterrain.

La passerelle, en très mauvais état, sera démolie dans quelques mois et remplacée par une nouvelle structure bien plus fonctionnelle.

"La grande nouveauté, c’est que cette nouvelle passerelle sera équipée d’ascenseurs, explique Frédéric Sacré, porte-parole d’Infrabel, le gestionnaire du réseau ferroviaire, en charge du chantier. Ce sera un plus pour la mobilité de personnes qui ne peuvent pas emprunter les escaliers. La passerelle reliera le bâtiment de la gare au parking supérieur de la gare, qu’on appelle le parking des Villas."

Nouvelle passerelle opérationnelle en mars 2019

Ce mardi, le chantier (financé par Infrabel et par la SNCB) a donc commencé par des travaux de sondage. "On sonde le sol pour déterminer la présence de câbles électriques souterrains, poursuit Frédéric Sacré. Nos recensements ne sont pas complets et on veut évidemment éviter, lorsqu’on réalisera les terrassements, d’arracher des câbles électriques, ce qui pourrait perturber gravement le trafic".

La nouvelle passerelle sera construite à quelques mètres à peine de l’ancienne (vers Bruxelles). On la présente comme provisoire, mais elle est tout de même censée tenir une dizaine d’années, le temps que le méga-projet de nouvelle gare se concrétise.

Quant à l’ancienne passerelle, elle ne sera démolie qu’après la mise en service de la nouvelle, en mars 2019.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK