Une nouvelle polyclinique à Jodoigne: offre de soins plus complète, médecine de proximité renforcée

La clinique Saint-Pierre d’Ottignies renforce son offre de soins dans l’est du Brabant wallon. Elle vient d'ouvrir une toute nouvelle polyclinique à Jodoigne, le long de la Chaussée de Wavre. On peut y consulter pour presque toutes les pathologies, dans des locaux spacieux, très lumineux et dotés d’équipements à la pointe de la technologie.

"C’est magnifique, c’est bien agencé, c’est bien construit, se réjouit Marie Benats, cardiologue. Ca nous change de l’ancien bâtiment qui était assez vétuste."

Avec un service de radiologie

Ce nouveau bâtiment remplace donc l’ancienne polyclinique de Jodoigne qui ne répondait plus depuis longtemps aux normes de la médecine moderne. La grande nouveauté, c’est un service de radiologie qui n’existait pas auparavant.

"Certaines spécialités ont un plus évident à avoir directement accès à une imagerie qui permettra de donner des conseils beaucoup plus précis aux patients, explique Philippe Pierre, directeur médical et coordinateur général de la clinique Saint-Pierre. Le service de radiologie est vraiment très intéressant et va permettre à la polyclinique de monter d’un cran."

"Beaucoup de spécialistes qui travaillent depuis longtemps à la polyclinique de Jodoigne envoyaient leurs patients à Ottignies, à Louvain-la-Neuve ou à Wavre, ajoute Thierry Puttemans, radiologue. Maintenant, tout se fait ici. Donc pour les patients qui habitent à Jodoigne et dans les alentours, c’est un plus énorme, ça leur évite de grands déplacements."

4 images
Située sur la Chaussée de Wavre, la polyclinique propose des consultations dans de nombreuses disciplines de la médecine. © Hugues Van Peel - RTBF
La polyclinique est ouverte depuis quelques jours mais elle sera officiellement inaugurée ce vendredi. © Hugues Van Peel - RTBF
Les médecins soulignent la qualité des installations et le contraste avec l'ancienne polyclinique, devenue vétuste. © Hugues Van Peel - RTBF

Médecine de proximité

En investissant plus de quatre millions d’euros dans cette nouvelle infrastructure, la clinique Saint-Pierre veut donc aussi faciliter la vie de ses patients : des rendez-vous plus rapides et une offre de soins plus complète proche de chez eux.

"C’est exactement pour cela qu’on a des polycliniques, confirme Philippe Pierre, pour se rapprocher des gens, faire un premier contact qui débouchera éventuellement sur une observation plus détaillée sur le site principal à Ottignies."

Jusqu’à présent, la polyclinique de Jodoigne accueillait environ 8.000 patients par an. Les nouvelles installations permettront de faire beaucoup mieux et dans de bien meilleures conditions. A terme, l’objectif, très ambitieux, est même d’approcher le niveau de la polyclinique de Wavre qui accueille 32.000 patients par an. A Louvain-la-Neuve, la polyclinique a une activité encore plus importante, avec 40.000 patients annuels.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK