Une nouvelle école secondaire à pédagogie Freinet ouvrira ses portes en septembre à Genval

La première année, la nouvelle école comptera trois classes de première secondaire, soit une soixantaine d'élèves.
La première année, la nouvelle école comptera trois classes de première secondaire, soit une soixantaine d'élèves. - © SISKA GREMMELPREZ - BELGA

Une nouvelle école secondaire ouvrira ses portes en septembre à Rixensart, sur le site de l’ancienne école communale de la Bruyère à Genval, mis à sa disposition par la commune. Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles vient de donner son feu vert à ce projet qui lui avait été soumis en 2017.

"Nous pouvons enfin ouvrir, beaucoup de parents nous attendent, les profs sont là, se réjouit Xavier Blondiau, membre du pouvoir organisateur de cet établissement à pédagogie Freinet, baptisé Ecole plurielle. Il faudra donner un petit coup de nettoyage dans le bâtiment, réaliser quelques travaux de peinture et de plomberie, mais nous serons prêts."

Répondre à une forte demande

Dans cette région, la plupart des écoles secondaires sont saturées. A elle seule, la nouvelle école pourrait accueillir 10% des élèves qui sont toujours sur liste d'attente pour une inscription en première année.

"Au niveau de Bruxelles et du Brabant wallon, on a des zones en forte tension démographique, avec les cohortes qui montent de primaire en secondaire, explique Marie-Martine Schyns, ministre de l'Education. Et le fait ici de créer trois classes de première secondaire dans cette zone va permettre d’offrir du choix et des places à des parents qui doivent parfois davantage se déplacer pour trouver une école pour les enfants en première et deuxième secondaire. C’est un beau projet parce qu’il répond à une demande des parents et des élèves, ce qui est quand même le plus important."

Trois classes, soixante élèves

Concrètement, l’équipe pédagogique est déjà presque au complet (il ne manque qu’un professeur de mathématiques). Il ne reste qu’à trouver les soixante élèves (la norme minimale) qui composeront ces trois classes. Le pouvoir organisateur a déjà contacté de nombreuses familles qui avaient manifesté un intérêt lors de la présentation du projet, mais les inscriptions proprement dites ne seront effectives qu’à la fin des vacances, pour une raison purement administrative.

"Par mesure de précaution, nous avions conseillé à tous les parents d’inscrire leurs enfants ailleurs, puisque nous n’étions sûrs de rien, poursuit Xavier Blondiau. Donc, administrativement, ils doivent aller se désinscrire de toutes leurs listes d’attente et/où des inscriptions définitives, et puis seulement ils pourront venir s’inscrire chez nous. Mais là, on arrive dans le cœur des grandes vacances, les écoles secondaires ne rouvrent que fin août, on doit donc attendre ce moment-là pour formellement prendre les inscriptions."

La nouvelle école restera deux ans dans ces locaux à Genval. Ensuite elle ira s’installer ailleurs, dans un bâtiment plus grand. Le pouvoir organisateur rêve de l’ancien siège administratif de GSK, mais le lieu d’implantation définitive n’a pas encore été choisi.

Il y a 5 ans, une école basée sur la pédagogie Freinet ouvrait ses portes à Auderghem

Un sujet de Dominique Burge du 31/08/2014

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK