Tubize: bureau saccagé dans une école lors d'une action syndicale de la CSC

Du travail de rangement en vue pour le directeur et son équipe.
2 images
Du travail de rangement en vue pour le directeur et son équipe. - © Laurent VAN DE BERG - RTBF

Journée chahutée dans une école de Tubize ce jeudi. Une action syndicale de la CSC a dégénéré, un groupe d’individus s’est introduit dans le bureau de la direction et y causé des dégradations.

Le syndicat avait pourtant prévu une action ludique en présence de Saint-Nicolas, pour sensibiliser les enseignants et la direction au sort des ouvriers et des employés des écoles de l’enseignement libre. La CSC réclame pour eux une revalorisation salariale et elle accuse le Segec, le Secrétariat général de l’Enseignement catholique, de bloquer sur ce point.

Un préavis a été déposé il y a quinze jours et la CSC a donc décidé de passer à l’action ce jeudi matin à Tubize. Un piquet a été installé devant le collège Saint-François avant le début des cours. Mais rapidement, un groupe est entré dans l’enceinte de l’établissement, apparemment au moyen d’un badge d’accès subtilisé juste avant à un ouvrier de l’école. Le bureau du directeur et la salle de réunion attenante ont été saccagés: matériel informatique renversé, mobilier retourné, sans compter les piles de documents éparpillées.

Une enquête a été ouverte

La police appelée sur les lieux a dressé un procès-verbal, une enquête a été ouverte. La direction de l’école et l’ouvrier qui s’est fait voler son badge ont porté plainte. Quant aux élèves, bousculés par ce qu’ils ont vu, ils ont finalement été renvoyés chez eux. Les cours reprendront ce vendredi matin.

Il faut enfin noter que le Segec, mis en cause par la CSC, dit ne pas comprendre les actions menées par le syndicat, alors que les discussions devaient reprendre prochainement.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK