Un nouveau quartier de 1400 logements à Lauzelle: l'UCLouvain amorce l'extension de Louvain-la-Neuve et veut impliquer les citoyens

C'est dans ces champs que seront construits les 1400 logements du quartier Athéna-Lauzelle.
2 images
C'est dans ces champs que seront construits les 1400 logements du quartier Athéna-Lauzelle. - © Inesu

Louvain-la-Neuve va donc s’agrandir une nouvelle fois. Mais à la différence des projets qui ont vu le jour ces dernières années, celui-ci sortira de terre à l’extérieur des boulevards qui entourent la ville. Plus précisément sur une zone de 30 hectares qui fait aujourd’hui office de tampon entre le boulevard et le bois de Lauzelle, en bordure de la N4 et du golf.

Ce projet, le dernier de cette ampleur à Louvain-la-Neuve, figurait déjà dans le schéma directeur initial de la ville en 1972. On entrevoit donc enfin sa concrétisation. De quoi parle-t-on? Il s’agit de construire 1400 logements, dont plus de 50% de maisons unifamiliales.

Dans ce quartier, baptisé Athéna-Lauzelle, on trouvera aussi des appartements, des kots, des habitats groupés et intergénérationnels et des logements sociaux. Des espaces communautaires (maison de quartier) et récréatifs (plaines de jeux) sont aussi prévus, ainsi que des crèches, une école et quelques commerces de proximité.

Durabilité et mobilité douce

Et l’UCLouvain a voulu que ce quartier soit exemplaire en matière de développement durable (maisons passives ou semi-passives avec toitures vertes, panneaux photovoltaïques et système de récupération des eaux de pluie), en lien direct avec les anciens quartiers se trouvant de l’autre côté du boulevard et en osmose avec le bois tout proche. Priorité sera donnée à la mobilité douce, tout sera fait pour inciter les habitants à ne pas circuler en voiture au cœur du quartier.

Un processus de participation citoyenne

Voilà donc pour les grandes lignes. Mais l’UCLouvain ne veut pas tout décider seule. Tirant les leçons du douloureux épisode du projet d’extension de l’Esplanade qui avait abouti au rejet du projet lors d’une consultation populaire, elle souhaite impliquer les citoyens pour la conception de ce nouveau quartier.

Un bureau d’étude a été chargé d’élaborer un Schéma d’Orientation local (SOL), un outil de planification urbaine qui doit servir de cadre général. Et les habitants (actuels et futurs), les étudiants et la ville d’Ottignies-Louvain-la-Neuve sont invités à donner leur avis, pour que l’éco-quartier réponde aux besoins de tous.

"On va mettre en place une série d’ateliers pour que dès le départ, chacun puisse faire part de ses priorités, explique Nicolas Cordier, coordinateur du développement urbain et régional de l’UCLouvain. La participation citoyenne est là pour donner une série d’idées et d’inflexions au projet. On est vraiment dans un modèle de co-construction."

Le processus participatif débutera le 27 avril par une journée de découverte de la zone où le nouveau quartier sera construit. Toute personne intéressée peut d’ores-et-déjà s’inscrire sur le site www.projet-athena-lauzelle.be.

Priorité aux jeunes ménages et aux familles

A l’échelle de la ville, et même du Brabant wallon, le futur éco-quartier Athéna-Lauzelle est un méga-projet. Et l’enjeu est important pour l’UCLouvain. Aujourd’hui, la pyramide des âges est déséquilibrée à Louvain-la-Neuve: les + de 65 ans sont de plus en plus nombreux tandis que les 30-45 ans et leurs enfants sont sous-représentés. Si ces jeunes couples s’en vont, c’est en raison du coût très élevé de l’immobilier.

La mise sur le marché de 1400 nouveaux logements de qualité devrait permettre de rétablir l’équilibre et pourrait aussi provoquer une baisse générale du prix des maisons et appartements dans le reste de la ville.

"La volonté de l’UCLouvain est de donner la possibilité à de nombreux jeunes ménages ou familles de venir habiter à Louvain-la-Neuve en mettant à leur disposition des terrains en-dessous du prix du marché, poursuit Nicolas Cordier. Mais on veut aller plus loin. On veut que dans le futur, quand ces logements seront revendus, l’accessibilité financière soit encore là. On va donc mettre en place un mécanisme de captation de la plus-value qui sera prévu dès le départ dans les contrats d’emphytéose avec les premiers propriétaires, pour que les logements soient encore accessibles dans dix, quinze ou vingt ans."

Ce dispositif visant à contrer la spéculation est aussi une première à Louvain-la-Neuve.

Le projet suscite déjà un grand intérêt

L’UCLouvain a déjà reçu plus de 700 lettres de personnes désireuses de venir habiter dans ce nouveau quartier. Et d’autres courriers arriveront encore dans les prochains mois. Les candidats devront tout de même patienter. La procédure d’élaboration du Schéma d’Orientation local prendra sans doute environ deux ans et demi. Il faudra encore ajouter un délai substantiel pour l'aménagement des voiries et pour les procédures administratives (demandes de permis notamment). Les premières maisons ne seront sans doute pas construites avant quatre ou cinq ans.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK