Un enfant se noie au cours de natation: personne n'a rien remarqué, mais la scène a été filmée

On en sait davantage sur les circonstances de l’incident tragique survenu ce jeudi à la piscine de l’Aqua Center de Promosport à Ottignies, près du Bois des Rêves. Dans le courant de la matinée, un enfant de deuxième maternelle de l’école communale de Grez-Doiceau s’est noyé pendant le cours de natation.

A la piscine, la classe est habituellement divisée en deux groupes de douze enfants, chaque groupe étant supervisé par un maître-nageur. L’accident s’est produit lors d’un exercice consistant pour les enfants à traverser le bassin (cinq mètres de large) deux par deux, à l’aide d’un boudin en mousse.

Pensant que les deux enfants qui terminaient leur exercice parviendraient à sortir, le maître-nageur s’est retourné pour s’occuper des suivants. Il n’a pas vu que l’un des petits nageurs n’était pas arrivé jusqu’au bord et avait coulé. Et personne d’autre, ni les enfants ni les accompagnatrices, n'a rien vu non plus.

La jeune victime est donc restée un certain temps au fond de l’eau avant d’être repérée. Réanimée, elle a immédiatement été emmenée à l’hôpital où elle se trouve toujours aujourd’hui dans un état préoccupant.

Des caméras de surveillance ont filmé l'accident

Toutes les mesures de sécurité ont-elles été prises? Y a-t-il eu défaut de prévoyance? Et si oui, dans le chef de qui? Dès hier, le parquet de Nivelles a été avisé et a ouvert une information judiciaire. Plusieurs personnes, dont les accompagnatrices et le maître-nageur ont été entendues.

Enfin, et c’est un élément crucial, la scène a été filmée par les caméras de surveillance installées dans la piscine. Les images n'ont pas encore été examinées. Une fois que ce sera fait, les enquêteurs pourront retracer précisément le fil des événements et déterminer combien de temps l’enfant est resté au fond de l'eau. 

A l’école communale de Grez-Doiceau, une réunion d’information sera organisée ce soir pour tous les parents qui le souhaitent.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK