UCLouvain : une deuxième faculté abandonne TestWe, le logiciel d'examens à distance contesté

UCLouvain : une deuxième faculté abandonne TestWe, le logiciel d'examen à distance contesté
UCLouvain : une deuxième faculté abandonne TestWe, le logiciel d'examen à distance contesté - © Belga

Aprés les sciences économiques, sociales et politiques, la faculté de psychologie de l’UCLouvain a décidé à son tour de changer de plateforme pour les examens en ligne. Elle abandonne TestWe pour passer sur le logiciel Moodle qui a déjà fait ses preuves pour les cours en ligne. "Les évidences concernant les dysfonctionnements de TestWe sont telles, que nous avons pris la seule décision raisonnable à ce jour, celle de renoncer à son utilisation" explique la faculté de psychologie et des sciences de l’éducation dans un courrier aux étudiants dont nous avons pu prendre connaissance. Cette décision soulagera certainement les étudiants stressés par les multiples problèmes rencontrés pendant les tests à blanc.

L’UCLouvain persiste et signe

Pour Philippe Hiligsmann, le vice-recteur aux affaires étudiantes, le logiciel anti-triche TestWe fonctionne bien dans la plupart des cas. Il ne montre des faiblesses que dans certaines situations, quand beaucoup d’étudiants, plus de 600, passent un examen en même temps. Ce qui ne représenterait que 10 pour cent des cas.

La décision revient aux facultés, pas à l’université

Pour le vice-recteur, abandonner ou non ce logiciel contesté est une décision qui n’appartient pas à l’université mais uniquement aux facultés et aux professeurs. Ils ont leur autonomie de gestion. TestWe est très contesté par l’AGL. L’Assemblée générale des étudiant-e-s de Louvain a déjà réclamé le passage sur une autre plate-forme, par exemple Moodle, un logiciel qui a déjà fait ses preuves pour les cours en ligne.

Examens à distance : des couacs qui génèrent du stress (JT du 27/05/2020)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK