UCL : Des étudiants occupent cette nuit le rectorat pour protester contre la hausse du minerval pour les étudiants hors Union européenne

Une 15e d'étudiants occupent le 5e étage du rectorat cette nuit pour protester contre la hausse du minerval pour les étudiants hors Union européenne
Une 15e d'étudiants occupent le 5e étage du rectorat cette nuit pour protester contre la hausse du minerval pour les étudiants hors Union européenne - © AGL

Une 15e d'étudiants occupent l'étage du rectorat de l'UCL. Ils ne retiennent personne en otage et ils n'ont empêché personne de travailler. Mais ils sont là depuis deux heures cet après-midi parce qu'ils protestent contre la hausse du minerval pour les étudiants hors Union européenne. Les étudiants sont membres d'un "mouvement collectif contre la hausse du minerval des étudiants étrangers" et font partie de l'AGL, l'Assemblée générale des étudiants de l'UCL, de la FEF, la Fédération des étudiants francophones, ou encore des hautes écoles. Ils disent qu'il est possible qu'un étudiant étranger paie plus de 4.000 et même jusqu'à 12.000 euros. Ce n'est pas possible et menace la diversité culturelle. Après des négociations sur les modalités, ils ont pu rencontrer le recteur de l'UCL dans un autre bâtiment pendant deux bonnes heures mais sans avancées, disent-ils. Comme rien ne bouge depuis un an et comme les actions symboliques n'ont rien données, ils disent stop - c'est assez ! Ils vont passer la nuit au 5e étage, là où se trouve le rectorat. Ils n'ont pas encore décidé s'ils vont continuer leur occupation ce vendredi.

L'UCL déplore cette occupation

Elle rappelle que la formation d'un étudiant coûte en moyenne 10.000 euros par an. L’UCL estime normal que des étudiants internationaux hors Union européenne qui en ont les moyens contribuent au coût de leur formation. De la même façon, les étudiants belges qui choisissent d’étudier à l’étranger paient des droits d’inscription souvent plus élevés qu’en Belgique. Par ailleurs, l’UCL a ouvert depuis cette année un fonds pour soutenir les étudiants internationaux qui rencontrent des difficultés financières.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir