Transformation du parc Walibi: la demande de permis est à l'enquête publique

La direction du parc Walibi espère, avec cette mutation, attirer près de 2 millions de visiteurs par an.
La direction du parc Walibi espère, avec cette mutation, attirer près de 2 millions de visiteurs par an. - © Wikimedia Commons

43 ans après son ouverture, le parc Walibi entame une profonde transformation. 100 millions d’euros seront investis d’ici 2023 dans le réaménagement du site et la création de nouvelles attractions. Certains travaux ont déjà été effectués ces derniers mois mais le gros du chantier reste à venir.

La demande de permis est à l’enquête publique

L’enquête commence d’ailleurs ce mardi et s’achèvera le 16 mai. Tout personne qui le souhaite peut consulter le dossier à l’administration communale de Wavre et formuler ses remarques.

La transformation de Walibi est un projet d’envergure qui, selon la direction, doit permettre au parc de faire face à la concurrence et de répondre aux attentes de la clientèle, toujours en quête de nouveautés. Walibi attire aujourd’hui 1,4 million de visiteurs par an. L’objectif est de grimper jusqu’à 1,850 million d’ici cinq ans.

La demande de permis comprend plusieurs volets

Effectivement : urbanisme, environnement et implantations commerciales.

Le plus important est sans doute le volet urbanistique : il est question de démolir certains bâtiments alors que d’autres seront rénovés ou transformés.

Walibi prévoit aussi de nouvelles constructions et de nouvelles attractions, tandis que d’autres attractions seront déplacées.

Au total, le parc comprendra huit zones thématiques, en ce compris l’Aqualibi. Et sa superficie passera de 60 à 65 hectares environ.

Une extension du parking est aussi prévue, ainsi que le réaménagement de l’entrée et de la zone technique et logistique.

Au total, le parc sera transformé aux trois-quarts. Mais tout cela se fera donc progressivement dans les prochaines années.

 

Walibi Belgium présente ses nouveautés 2018 (Sujet TVCom)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK