Surprise à Mont-Saint-Guibert: le bourgmestre ne sera pas candidat aux prochaines élections

Philippe Evrard avait créé la surprise en devenant bourgmestre en 2012, il crée à nouveau la surprise en annonçant qu'il ne sera pas candidat.
Philippe Evrard avait créé la surprise en devenant bourgmestre en 2012, il crée à nouveau la surprise en annonçant qu'il ne sera pas candidat. - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

A moins d’un an des élections communales, le bourgmestre de Mont-Saint-Guibert, Philippe Evrard (Ecolo), crée la surprise en annonçant qu'il renonce à se présenter. Dans un communiqué diffusé ce samedi, il indique que de nouveaux défis personnels et professionnels s’offrent à lui.

"Ces défis ne sont pas directement compatibles avec une vie publique aussi intense que celle que j’ai vécue avec grand plaisir pendant cinq années déjà et que je vivrai avec autant de détermination jusqu’à son terme".

Philippe Evrard dresse un bilan positif de son action à la tête de la commune: mise en œuvre d’un plan de mobilité, d’un plan de rénovation urbaine et de schémas d’orientation pour les trois villages de l’entité, ainsi que la modernisation de l’administration communale. "Mes objectifs de départ sont remplis, Mont-Saint-Guibert est maintenant sur une tendance de développement durable qui devrait s'accentuer à l'avenir".

Mais pour justifier sa décision, Philippe Evrard évoque aussi l'âpreté des rapports de force en politique. "Je suis un novice en politique. J'ai découvert la magie du service public, mais j'ai aussi découvert les côtés un peu plus sombres, où l'intérêt général n'a pas toujours été le vecteur. J'ai été confronté à des intérêts personnels, court-termistes et partisans qui vont à l'encontre de mes valeurs".

Ecolo pourra-t-il s'en remettre?

En 2012, alors qu'il n'avait obtenu que 277 voix de préférence, personne ne s’attendait à ce que Philippe Evrard devienne bourgmestre à Mont-Saint-Guibert. C’est l’arithmétique et les règles du scrutin qui lui ont offert le poste: sur la liste la plus importante de la majorité, son score était le plus élevé.

Pour Ecolo, c’est un coup dur. La locale de Mont-Saint-Guibert a déjà perdu plusieurs élus en cours de législature. Se remettra-t-elle du départ de son chef de file? Réponse le 14 octobre 2018.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK