Rixensart: bonne nouvelle pour les deux policiers flashés. Ils ne devront pas payer l'amende

Le parquet de Halle-Vilvorde admet qu'il s'agit d'une erreur, une erreur informatique. Les deux PV seront donc classés sans suite. Les deux policiers de la zone La Mazerine (La Hulpe, Lasne et Rixensart) peuvent pousser un ouf de soulagement. Ils risquaient d'avoir cette infraction dans leur dossier personnel ce qui aurait pu porter préjudice à leur carrière. Ici, le parquet admet donc qu'ils sont fautif.

Il s'agit d'une histoire surréaliste. Les deux policiers ont été poursuivis pour excès de vitesse sur le Ring de Bruxelles alors qu'ils étaient à la poursuite d'une voiture. Cela s'est passé le 23 mars, aux environs d'une heure du matin. Une patrouille de police remarque un véhicule suspect devant une banque de Genval. Elle veut contrôler les occupants qui prennent la fuite. Une deuxième patrouille est appelée en renfort. Commence alors une course-poursuite qui les amène de Rixensart jusque sur le Ring de Bruxelles. A hauteur de Grimbergen tout le monde est flashé à plus de 180 km/heure. Les suspects ont un accident dans des travaux et réussissent à s'enfuir à pied.

Les deux policiers conducteurs tombent des nues quand quelques semaines plus tard chacun reçoit une amende de près de 300 € pour excès de vitesse. De ce côté-ci de la frontière linguistique, le parquet de Nivelles a pour habitude de classer sans suite ces PV. A Hal-Vilvorde, les amendes ont été envoyées aux domiciles des policiers. Pourtant, dit le commissaire divisionnaire Alain Rummens, le chef de la zone La Mazarine "ils ont expliqué qu'ils étaient dans le cadre de leur fonction, qu'ils roulaient avec les gyrophares et qu'ils faisaient une course-poursuite". Mais rien n'y fait. Ils doivent payer. "Je n'ai jamais rien vu de pareil depuis les 35 ans que je suis policier".

Les bourgmestres de la zone sont estomaqués

Patricia Lebon est bourgmestre de Rixensart et présidente du collège de police. Pour elle, c'est le monde à l'envers. "C'est fou, hallucinant, les bras m'en tombent. En plus, cela peut avoir de lourdes conséquences pour leur carrière. Le collège de la zone de police a donc décidé d'apporter une défense en justice aux policiers".

Le parquet de Halle-Vilvorde fait son mea culpa

Gilles Blondeau, le porte-parole du parquet de Hal-Vilvorde, a demandé à la zone de police La Mazarine de lui transmettre les deux procès verbaux. Vérification faite, il fait son mea culpa: "Il s'agit d'une erreur, d'une erreur informatique. Nous avons fait le nécessaire pour que les dossiers soit classés sans suite. Nous allons en avertir la zone de police".  Ce sera certainement le soulagement du côté des policiers. Mais ils se seraient certainement bien passés de cette histoire surréaliste, typiquement belge.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK